Une élue régionale socialiste nommée à la tête de l’Acsé

Élus

Une conseillère régionale socialiste, Naïma Charaï, a été nommée vendredi 5 octobre 2012 à la présidence de l’Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) en remplacement de Salima Saa (UMP), qui avait démissionné après la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle.

« Nous travaillerons conjointement à la mise en œuvre de l’action gouvernementale pour les habitants des quartiers en difficultés », a déclaré dans un communiqué le ministre de la Ville, François Lamy, qui avait proposé sa candidature à l’Élysée.

Mme Charaï, 40 ans, née au Maroc et arrivée en France à l’âge de 4 ans, a travaillé dans le secteur social et a rallié le PS en 2002. Élue conseillère régionale d’Aquitaine en 2004, réélue en 2010, elle a été chargée des questions de politique de la Ville puis de lutte contre les discriminations pour la région.

Ardente partisane de la laïcité, elle s’est également fait connaître avec son combat pour les anciens combattants issus des anciennes colonies françaises. Depuis 2008, elle siégeait au conseil d’administration de l’Acsé.

Établissement public national à caractère administratif, l’Acsé a été créée en 2006 pour renforcer le volet social de la politique de la Ville. Il se veut l’artisan du « mieux vivre ensemble » dans les quartiers sensibles, quand l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) se charge du bâti. Son budget est de 392 millions d’euros en 2012.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012
 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum