Le président de la République annonce de nouvelles mesures pour l’emploi

Emploi

Le chef de l’État propose, notamment, une aide aux entreprises, jusqu’à 2 000 euros, pour toute embauche d’un chômeur de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation.

En présence du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé et de la ministre déléguée en charge de l’Apprentissage et de la Formation Professionnelle, le président de la République a dévoilé, le 1er mars, « les nouvelles mesures pour l’emploi destinées aux publics les plus exposés au chômage ». Trois catégories prioritaires sont visées par ces mesures : les jeunes, les chômeurs de longue durée, les plus de 45 ans.

Jeunes

– Mesures nouvelles pour développer l’alternance, « en rendant le système de financement plus incitatif, en augmentant l’offre de formation et en simplifiant les règles applicables ».
– 15 000 contrats d’autonomie dans les quartiers en 2011 (+ 50 % par rapport à ce qui était prévu).

Chômeurs de longue durée

– Pôle emploi recevra, dans les trois mois, tous les demandeurs d’emploi au chômage depuis plus d’un an pour leur proposer un emploi, une formation ou un accompagnement spécifique, a promis Nicolas Sarkozy.
– 60 000 chômeurs bénéficieront d’un « suivi renforcé », pour prévenir le chômage de longue durée.
– 40 000 chômeurs de longue durée seront accompagnés « de manière intensive, afin qu’ils retrouvent un emploi ».
– 250 millions d’euros supplémentaires sur les douze prochains mois pour financer des contrats aidés supplémentaires.
– Proposition aux conseils généraux de cofinancer avec l’État 60 000 contrats aidés de plus pour les chômeurs de longue durée bénéficiaires du RSA.

Sécurisation des parcours professionnels

– Une aide, pouvant aller jusqu’à 2 000 euros, sera versée pour toute embauche d’un chômeur de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation.
– Mise en place, avec les partenaires sociaux, « d’un dispositif de sécurisation professionnelle plus simple et efficace des licenciés économiques dans lequel l’État continue de prendre toute sa part pour accompagner les salariés vers le retour à l’emploi avec des règles incitatives pour le retour à l’emploi ».
– Augmentation de 30 % du nombre de demandeurs d’emploi qui bénéficieront d’une formation en 2011, pour les porter à 130 000. Le gouvernement financera 15 000 entrées en formation de plus et proposera aux régions d’en financer également 15 000 supplémentaires.
– Proposition d’étendre, à tous les chômeurs qui arrivent en fin d’indemnisation, la rémunération de formation Pôle emploi (RFPE), prévue pour les chômeurs non indemnisés. Proposition aux partenaires sociaux de prendre en charge la moitié du coût supplémentaire, comme cela était le cas en 2009 et en 2010.

 

Pour aller plus loin

Les contrats en faveur de l’insertion professionnelle destinés aux jeunes (Interventions et aides sociales)
Les aides à la mobilité dans le cadre de la recherche d’emploi (Interventions et aides sociales)
Les aides en matière d’emploi (CCAS et CIAS)

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum