Mon Compte Formation : le nouveau service public de la formation professionnelle

Emploi

Le gouvernement vient de lancer le site moncompteformation.gouv.fr et son application MonCompteFormation.

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel vise, notamment, à transformer en profondeur le système de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Le gouvernement veut ainsi « faire de la formation un nouveau droit fondamental du modèle social français du XXIe siècle ».

Le Premier ministre et la ministre du Travail ont donc lancé, ce jeudi 21 novembre, le site moncompteformation.gouv.fr et son application mobile MonCompteFormation. « Simple, pratique, direct, MonCompteFormation va vous permettre en 3 clics de choisir votre formation, la réserver et la payer, en toute autonomie et liberté », assure Muriel Pénicaud. Pour activer son compte sur l’application, il suffit de renseigner son numéro de sécurité sociale et une adresse mail valide.

Grâce à la réforme initiée par le gouvernement chacun dispose désormais d’un compte personnel de formation universel, crédité en euros, pour acquérir des compétences, quelle que soit sa situation de départ. Chaque actif dispose d’un compte personnel de formation, crédité chaque année de 500 euros supplémentaires (à partir d’un travail à mi-temps, compte plafonné à 5 000 euros). Les salariés les moins qualifiés, ainsi que les personnes en situation de handicap, disposent de 800 euros par an (plafonné à 8 000 euros). À partir du 1er janvier 2020, les personnes à mi-temps – dont 80 % sont des femmes – bénéficieront des mêmes droits à la formation que les salariés à temps plein.
MonCompteFormation concernera, à terme, 28 millions de personnes. À savoir :

  • 25 millions de salariés et de demandeurs d’emploi dont les comptes ont été chargés au 21 novembre 2019 ;
  • 3 millions de comptes d’indépendants, de professions libérales, de conjoints collaborateurs en avril 2020.

Aujourd’hui, un tiers des Français se forment au moins une fois par an contre la moitié des Allemands. Les ouvriers deux fois moins que les cadres, les salariés de TPE deux fois moins que ceux de grandes entreprises…

Un retard que les précédentes réformes (droit individuel à la formation, DIF, créé en 2004 et remplacé par le CPF en 2014) n’ont pas comblé, le système restant méconnu et complexe d’utilisation.

Seuls deux millions d’actifs ont utilisé leur CPF depuis 2015 sur un potentiel de 25 millions de salariés et de demandeurs d’emplois.

À partir du 1er décembre, une grande campagne de communication sera lancée à la télévision, sur internet et dans la presse pour encourager à télécharger l’application et à l’utiliser. En particulier, à la télévision, trois spots illustrant différents parcours de vie seront diffusés pendant deux semaines.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum