Nadine Morano a installé le nouveau CNAOP

Enfance et famille

La secrétaire d’État chargée de la Famille a réuni le Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP) qui vient de renouveler près du tiers de ses membres.

À la veille du septième anniversaire de cette instance, la secrétaire d’État chargée de la Famille a réuni, le 22 janvier, le Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP). Le conseil vient de renouveler près du tiers de ses membres et est, désormais, présidé par Charles de Batz de Trenquelleon, ancien DDASS des Yvelines.

Pour rappel, le CNAOP est une instance consultative, placée auprès du ministre des Affaires sociales, chargée d’établir le lien entre les mères ayant accouché dans le secret et les enfants qui souhaitent avoir connaissance de leurs origines personnelles.

Reconnaissant le « rôle essentiel » du CNAOP dans le rapprochement d’enfants et de mères ayant accouché sous X, Nadine Morano a demandé au conseil de lui remettre, dans six mois, une évaluation du dispositif actuel. Selon elle, « c’est le préalable indispensable à la poursuite des débats sur les évolutions plus profondes du dispositif d’accès aux origines personnelles ». La secrétaire d’État a suggéré trois pistes de réflexion au CNAOP :

  1. la création d’un site internet pour informer les usagers ;
  2. le recueil de données médicales concernant la mère biologique, dès l’accouchement ;
  3. les relations avec le réseau de correspondants départementaux.

Au 31 décembre 2008, le CNAOP a enregistré 3 889 demandes d’accès aux origines personnelles. 2 895 dossiers ont fait l’objet d’une clôture. Au final, 1 demande sur 2 aboutit à la levée du secret.

Pour en savoir plus :

Télécharger le livret d’accueil destiné aux personnes qui saisissent le CNAOP d’une demande d’accès aux origines personnelles (format pdf).

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum