Le non-respect des clauses techniques et le blocage du chantier justifient la résiliation du marché

Exécution des marchés

Une résiliation pour faute, au motif que l’entreprise ne respectait pas ses engagements contractuels et les observations qui lui étaient adressées n’est ni abusive ni, eu égard à la gravité des manquements constatés, disproportionnée.

La décision de résiliation a été prise après une mise en demeure restée infructueuse, en application des stipulations des articles 46.3 et 48.1 du cahier des clauses administratives générales (CCAG) applicable aux marchés de travaux. Il était reproché à l’entrepreneur, d’une part, de ne pas avoir respecté les principes définis dans le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) et les pièces graphiques. D’autre part, l’entreprise n’a pas tenu compte des observations du  maître d’œuvre pour les prototypes présentés et a procédé au blocage du chantier.

 

Texte de référence : CAA de Nantes, 4e chambre, 6 octobre 2017, n° 16NT02050, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #8 Élus

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #8

    14/10/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le droit à indemnisation des agents publics hospitaliers privés illégalement de garde Santé

    Le droit à indemnisation des agents publics hospitaliers privés illégalement de garde

    14/10/19
    Par un arrêt n° 410724 du 26 juillet 2018, le Conseil d'État a rappelé que si l'exercice d'astreintes ne saurait constituer un droit, un agent illégalement privé de ses gardes peut être indemnisé de la perte financière subie, du fait de son exclusion d'un dispositif de garde.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #7 Urbanisme

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #7

    30/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques