Litige sur le solde d'un marché de travaux : la procédure du CCAG à suivre

Exécution des marchés

Dans un arrêt du 27 octobre 2010, le Conseil d’État rappelle que pour déposer toute réclamation concernant le solde d’un marché de travaux, le requérant doit suivre toutes les étapes prévues au CCAG-Travaux. Mais la transgression de ces règles ne rend pas le décompte général définitif pour autant…

En cas de désaccord sur le décompte général d’un marché de travaux, le CCAG-Travaux prévoit un certain nombre d’étapes en ses articles 13 et 50 avant toute saisine du juge avec notamment la présentation d’un mémoire de réclamation par l’entrepreneur. Lorsque celui-ci omet certaines phases du CCAG, son recours devant le juge est déclaré irrecevable.
 
Mais cela ne clôt pas pour autant les choses. « Si le titulaire du marché n’est pas contractuellement recevable à saisir le tribunal administratif d’une contestation du décompte général sans s’être préalablement conformé à la procédure prévue pour le règlement des différends par l’article 50 du cahier des clauses administratives générales, l’irrecevabilité de la demande présentée en méconnaissance de ces stipulations n’a pas par elle-même pour effet de rendre le décompte général définitif », a ainsi précisé la haute juridiction administrative dans son arrêt du 27 octobre.
 
Bénédicte Rallu
 
Texte de référence :

 Téléchargez le document au format pdf CE 27 octobre 2010, Centre hospitalier des Quatre Villes, req. n° 332056

L'analyse des spécialistes

  • L'entretien individuel dans la fonction publique hospitalière, outil de mesure pertinent de la valeur professionnelle ? Santé

    L’entretien individuel dans la fonction publique hospitalière, outil de mesure pertinent de la valeur professionnelle ?

    03/07/20
    Le remplacement de la notation par l’entretien professionnel dans la fonction publique hospitalière vise à retisser le lien - altéré par le système de notation - entre la valeur professionnelle de l’agent, sa rémunération et le déroulement de sa carrière.
  • Second tour des élections municipales et procurations Élus

    Second tour des élections municipales et procurations

    23/06/20
    L'actualité récente relative au second tour des élections municipales, notamment les articles dans la presse faisant état de manœuvres frauduleuses en ce qui concerne l'établissement des procurations, a relégué en arrière-plan deux textes récents qui assouplissent les conditions des procurations pour lutter contre l'abstention. Toutefois, une vigilance sera nécessaire pour garantir la sincérité du scrutin.
  • La constitutionnalité de la loi du 23 mars 2020 Élus

    La constitutionnalité de la loi du 23 mars 2020

    18/06/20
    La loi du 23 mars 2020 a maintenu le premier tour du 15 mars 2020 et reporté le second tour des élections municipales. Dans une décision n° 2020-849 QPC du 17 juin 2020 M. Daniel D. et autres, le Conseil constitutionnel a jugé que cette loi est conforme à la Constitution1.
  • Tous les articles juridiques