Banque Postale : la demande de crédit des collectivités a atteint 3 milliards d’euros

Finances locales

La demande de crédit à court terme des collectivités locales auprès de la Banque Postale a atteint 3 milliards d’euros, a indiqué lundi à l’AFP un porte-parole, alors que l’offre de l’établissement public n’a été lancée que le 20 juin 2012.

La Banque Postale avait annoncé dès le 7 juillet qu’elle pourrait « élargir jusqu’à 4 milliards d’euros l’enveloppe prévue initialement », qui portait sur 2 milliards. Les prêts sont consentis pour une durée maximale d’un an. Chaque collectivité ayant reçu un accord de la banque bénéficie d’un droit de tirage sur un montant prédéfini. En cas de tirage, l’enveloppe se reconstitue au fil des remboursements.

La première collectivité ayant bénéficié d’un crédit à court terme de la Banque Postale a été la ville de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), a précisé le porte-parole.

Face au retrait de beaucoup de banques, dont l’acteur de référence Dexia, les collectivités rencontrent, depuis près d’un an, d’importantes difficultés pour obtenir des crédits à moyen et long terme, souvent nécessaires à leurs investissements.

Une nouvelle banque des collectivités, bâtie sur les fondations de la filiale française de Dexia et associant Caisse des dépôts et Banque Postale, doit voir le jour, mais sa création est suspendue à la décision de Bruxelles, qui ne s’est pas encore prononcée sur le plan de démantèlement de Dexia.

En attendant que ce nouvel établissement soit en mesure de consentir des prêts à moyen et long terme, la Banque Postale a voulu lancer, fin juin, son offre de crédit à court terme.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum