Dexia : les impayés des collectivités ont bondi depuis la fin 2011

Finances locales

Les impayés des collectivités locales sur leurs échéances de prêts ont bondi depuis la fin 2011, le secteur de la santé étant particulièrement touché, a indiqué mardi 3 juillet 2012 l’administrateur délégué de la banque franco-belge Dexia, Pierre Mariani.

Le montant des impayés est passé de 30 à 103 millions d’euros entre fin décembre 2011 et fin avril 2012, a expliqué le patron opérationnel de l’établissement. Le portefeuille de prêts consentis aux collectivités françaises atteignait, fin mars, environ 50 milliards d’euros, selon les documents publiés par la banque. Sur le total des impayés, 75 millions, soit les trois-quarts, portent sur des prêts à court terme, a précisé M. Mariani lors de son audition devant la Commission des finances du Sénat. « Cela concerne, pour une très forte proportion, (…) le secteur de la santé et les collectivités au sens large (sociétés d’économie mixte par exemple) plutôt que les collectivités locales stricto sensu », a-t-il détaillé.

Le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), Frédéric Valletoux, a récemment tiré la sonnette d’alarme sur la situation des hôpitaux, soumis à de graves difficultés pour se financer. « La situation de l’hôpital nous préoccupe énormément », a déclaré mardi Hervé  Villeroché, chef du service de financement de l’économie au sein du Trésor, également auditionné par la Commission des finances. « Ce sont de petits montants (de prêts sollicités par les hôpitaux) et il y a peu d’acteurs qui peuvent se substituer à Dexia » pour prêter aux hôpitaux, a expliqué M. de Villeroché.

Concernant l’ensemble des collectivités, Dexia fait face à une trentaine de contentieux en justice, a indiqué M. Mariani, à quoi s’ajoute une trentaine d’actions impliquant d’autres banques. Revenant sur la hausse des impayés, l’administrateur délégué a regretté que « certains » aient interprété la garantie partielle apportée par l’État sur la partie la plus complexe du portefeuille de prêts déjà consentis par Dexia crédit local, filiale française de Dexia, « comme une prise en charge par le contribuable ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum