Le gou­ver­ne­ment s’est féli­cité mer­credi de la réus­site des classes pré­pa­ra­toires inté­grées (CPI)

Fonction publique

Dans un com­mu­ni­qué, le ministre du Budget François Baroin et le secré­taire d’État à la Fonction publique Georges Tron jugent « posi­tif » le bilan des classes pré­pa­ra­toires inté­grées qui « aident les étudiants de condi­tion modeste à pré­pa­rer les concours en leur appor­tant un sou­tien péda­go­gique ren­forcé et un appui financier ».

Avec 20 classes inté­grées et près d’un mil­lier d’élèves concer­nés depuis 2008, le dis­po­si­tif est « attrac­tif » et « les résul­tats très encou­ra­geants », selon le gouvernement. 54 % des élèves des CPI se pré­sen­tant aux épreuves réus­sissent un concours de la Fonction publique. Certains minis­tères ont obtenu des résul­tats excel­lents comme la Santé (100 %) et l’Intérieur avec 82 % d’admis dans la police nationale. En revanche, aucun élève de la pre­mière pro­mo­tion diver­sité de l’École natio­nale d’administration (ENA) n’a réussi le concours.

Le gou­ver­ne­ment sou­haite aug­men­ter de 25 % le nombre d’élèves sco­la­ri­sés en CPI en 2011 et dou­bler le nombre de béné­fi­ciaires de l’allocation diver­sité qui est de 2 000 euros par an. Il va égale­ment revoir le contenu de ces concours pour les rendre moins aca­dé­miques et plus ouverts aux « com­pé­tences et apti­tudes des candidats ».

Par ailleurs, grâce au Parcours d’accès aux car­rières de la fonc­tion publique ter­ri­to­riale, hos­pi­ta­lière et d’État (PACTE), 1 800 jeunes de 16 à 25 ans ont été recru­tés de 2005 à 2009, sans concours pour un emploi de caté­go­rie C. « L’expérience démontre que c’est un bon outil d’intégration puisque 75 % des béné­fi­ciaires du PACTE ont été titu­la­ri­sés à l’issue d’un contrat d’alternance d’un an », sou­ligne le gouvernement.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum