Contrôle des arrêts maladie des fonctionnaires

Fonction publique

Six départements vont expérimenter, durant deux ans, le contrôle des congés pour raison de santé de moins de six mois par les caisses primaires d’assurance maladie.

Un décret du 17 septembre 2010 statue que, à titre expérimental, pendant deux ans, les arrêts maladie de moins de six mois des fonctionnaires de l’État seront contrôlés par l’assurance maladie et non plus par les services de l’État. Cela concerne les caisses primaires d’assurance maladie des Alpes-Maritimes, du Bas-Rhin, d’Ille-et-Vilaine, de Paris, du Puy-de-Dôme et du Rhône.

Le texte explique que cette expérimentation a deux finalités. La première est de « contrôler les congés de maladie accordés aux fonctionnaires […] en raison d’une maladie non professionnelle, pour une durée inférieure à six mois consécutifs et ne relevant pas du régime des congés de longue maladie ou de longue durée ». Le second objectif est l’évaluation des « résultats de ces contrôles par service, établissement […] ».

Selon une déclaration de Jean-Marc Canon, de la CGT, « ce décret avait été repoussé par tous les syndicats lors de la négociation en novembre 2009 de l’accord santé au travail, car il insinue qu’il y aurait une complaisance dans les contrôles ».

Dans son édition de lundi 20 septembre, le Parisien affirmait que près de 117 000 agents seraient concernés par cette opération.

Charlotte de L’escale

 

Texte de référence :

Décret n° 2010-1095 du 17 septembre 2010, JO du 19 septembre 2010

L'analyse des spécialistes

  • Loi « engagement et proximité », le renforcement des pouvoirs de police du maire Élus

    Loi « engagement et proximité », le renforcement des pouvoirs de police du maire

    27/02/20
    La loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique consacre un titre III intitulé « renforcer les pouvoirs de police du maire ». Néanmoins, cet accroissement des pouvoirs ne s’accompagne pas de nouveaux moyens pour les rendre effectifs, notamment dans les communes de petites tailles.
  • Loi « économie circulaire » : renforcement du pouvoir des maires et des présidents d’intercommunalité dans la lutte contre les dépôts sauvages Développement durable

    Loi « économie circulaire » : renforcement du pouvoir des maires et des présidents d’intercommunalité dans la lutte contre les dépôts sauvages

    24/02/20
    La loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire consacre un titre cinq intitulé « lutte contre les dépôts sauvages ». Ledit titre renforce le pouvoir des maires et des présidents d'intercommunalité, ainsi que les sanctions pour améliorer la lutte contre les déchets abandonnés.
  • Loi « Engagement et proximité », une simplification du fonctionnement du conseil municipal dans les communes rurales Élus

    Loi « Engagement et proximité », une simplification du fonctionnement du conseil municipal dans les communes rurales

    11/02/20
    La loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique consacre un titre II intitulé « simplifier le fonctionnement du conseil municipal ». Ces mesures auront un impact essentiellement dans les communes de petites tailles.
  • Tous les articles juridiques