Fonctionnaires: la masse salariale a diminué de 200 millions en 2013

Fonction publique

Le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve a annoncé, mardi 21 janvier, que la masse salariale des fonctionnaires de l’État avait diminué de 200 millions d’euros en 2013, évoquant une maîtrise des dépenses « très exceptionnelle ».

« La masse salariale diminue de 200 millions d’euros en 2013 » par rapport à 2012, a déclaré le ministre lors d’une audition devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale, y voyant le témoignage d’une « bonne gestion » des dépenses. « Les dépenses de masse salariale hors pension ont été maîtrisées de façon très exceptionnelle et vous savez à quel point il est difficile de maîtriser ce poste », a souligné le ministre.

D’après M. Cazeneuve, « les raisons de cette maîtrise sont liées aux décisions que nous avons prises et au respect de nos engagements ». À cet égard, il a cité le gel du point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires des agents et n’a pas été augmenté depuis 2010, et « la diminution par deux également des mesures catégorielles, par rapport à ce qui était fait au cours du précédent quinquennat ». En outre, « les baisses d’effectifs que nous avons décidées sur les ministères autres que l’Éducation nationale, l’lntérieur et la Justice ont été rigoureusement respectées », a-t-il également souligné.

En 2012, selon la Cour des comptes la masse salariale de l’État était restée stable, à + 0,1 %, un chiffre historique, avec 27 000 fonctionnaires en moins. Le budget 2014 prévoit une réduction nette de quelque 3 000 postes de fonctionnaires avec la suppression de 13 000 postes dans les ministères « non prioritaires » (Défense, Finances, etc) au profit de créations dans l’Enseignement, la Justice et la Sécurité.

À ce stade, le gouvernement ne prévoit pas de dégel du point d’indice qui concerne tous les agents (État, Territoriale et Hospitalière). Ce point n’a pas bougé depuis une revalorisation de 0,5 % en 2010, au grand dam des syndicats de la fonction publique. Selon la Cour des comptes, une hausse de 1 % de ce point augmente de 800 millions d’euros la seule masse salariale de l’État.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ?

    27/07/21
    Le texte de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire prévoit une suspension pour les agents publics hospitaliers qui refuseraient de se faire vacciner contre la Covid-19. Ce texte s'éloigne de l'esprit de l'article 30 de la loi du 13 juillet 1983 prévoyant la suspension de l'ensemble des fonctionnaires. Décryptage.
  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Tous les articles juridiques