Formation des maîtres-nageurs sauveteurs

Fonction publique

La question écrite n° 4292 du 26 décembre 2017 appréhende la question de la formation des maîtres-nageurs sauveteurs (MNS).

Le décret n° 2017-1269 du 9 août 2017 modifiant les dispositions réglementaires du Code du sport s’inscrit dans le cadre de la réflexion engagée sur la nécessaire évolution de la réglementation des activités aquatiques et de la natation. Par ailleurs, le port du titre de MNS n’est pas une condition directe de l’activité d’enseignement et d’entraînement de la natation mais une conséquence de l’acquisition des qualifications requises pour assurer à la fois l’exercice de cette activité et la surveillance des établissements de baignade d’accès payant. L’activité d’encadrement reste réservée aux éducateurs sportifs titulaires de diplômes disciplinaires. La réponse ministérielle précise également que le brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA) n’ouvre pas droit à l’enseignement de la natation mais en autorise uniquement la surveillance.

 

Texte de référence : Question écrite n° 4292 de M. Éric Alauzet (La République en Marche – Doubs) du 26 décembre 2017, Réponse publiée au JOAN le 16 janvier 2018

L'analyse des spécialistes

  • L'essentiel de l'été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer Administration

    L’essentiel de l’été 2019 : récap des 30 actualités territoriales à ne pas manquer

    12/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales Élus

    Municipales 2020 : maîtriser la comptabilisation des dépenses électorales

    06/09/19
    La campagne comptable, en vue des élections municipales de 2020 dans les communes de plus de 9 000 habitants, a débuté le 1er septembre 2019 et devrait se poursuivre jusqu’à la date du dépôt du compte de campagne du candidat. Le mandataire joue un rôle majeur pour régler les dépenses des candidats durant cette période.
  • L'expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique Fonction publique

    L’expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique

    05/09/19
    La loi de transformation de la fonction publique prévoit d'expérimenter pendant 5 ans la rupture conventionnelle dans la fonction publique. Inspiré en grande partie du Code du travail, ce nouveau dispositif, qui entrera en vigueur au 1er janvier 2020, pose de nombreuses questions.
  • Tous les articles juridiques