François Hollande n'a ni féminisé ni "coloré" la haute fonction publique

Fonction publique

Les nominations de préfets et d’ambassadeurs par le président François Hollande n’ont pas fait progresser la part des femmes et des minorités, selon une enquête publiée mercredi 3 avril 2013 par le Conseil représentatif des associations noires (Cran) et Banlieues citoyennes.

Seuls 2,39 % des ambassadeurs et 3,96 % des préfets sont « issus de la diversité », selon ces associations qui, en l’absence de statistiques ethniques se sont basées sur des photographies, les patronymes et les lieux de naissance pour établir ce décompte.

« Pour la plupart, les ambassadeurs en poste ont été nommés par Nicolas Sarkozy. Cependant, François Hollande en a nommé 32. Parmi ceux-là, un seul est issu de l’immigration, Zaïr Kedadouche, ambassadeur à Andorre », selon leur étude.

« Par ailleurs, sur les 52 préfets nommés par François Hollande, 3 sont issus de la diversité, Nacer Meddah, Marcelle Pierrot et Richard Samuel », ajoutent-elles.

Quant aux femmes, elles ne représentent que 13,17 % des ambassadeurs et 13,49 % des préfets.

« La haute fonction publique est et demeure un monde d’hommes blancs. Avec François Hollande, il n’y a pas eu de vraie rupture », en conclut Louis-Georges Tin, président du Cran.

Notant que les ambassadeurs et les préfets sont en grande majorité sélectionnés via les concours de l’ENA et du Quai d’Orsay, le Cran et Banlieues citoyennes recommandent d' »ouvrir de nouveaux concours réservés aux seuls boursiers (…) pour changer progressivement la physionomie des élites françaises ».
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

L'analyse des spécialistes

  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Droit de l’environnement : réforme de l’évaluation environnementale Urbanisme

    Droit de l’environnement : réforme de l’évaluation environnementale

    18/10/17
    Le projet de loi ratifiant les ordonnances n° 2016-1058 du 3 août 2016, relative à la modification des règles applicables à l’évaluation environnementale des projets, plans et programmes, et n° 2016-1060 du 3 août 2016, portant réforme des procédures destinées à assurer l’information et la participation du public à l’élaboration de certaines décisions susceptibles d’avoir une incidence sur l’environnement, a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 18 juillet 2017. Elles viennent d’être modifiées au Sénat et une commission mixte paritaire doit se réunir prochainement pour trouver un consensus sur la réduction du texte.
  • Tous les articles juridiques