Perpignan: une ville pénalisée par l'absentéisme et la dette selon la Chambre des comptes

Fonction publique

La ville de Perpignan, dirigée depuis 2009 par Jean-Marc Pujol (UMP), doit se préoccuper du niveau important de l’absentéisme de ses agents ainsi que du poids de son endettement, selon un rapport de la Chambre régionale des comptes publié jeudi 17 avril 2014.

« L’importance de l’absentéisme mérite d’être relevée » même si « une amélioration est observée en 2011 », écrit la Chambre régionale des comptes de Languedoc-Roussillon, dans son rapport d’observations définitives sur la gestion de Perpignan depuis 2007. Elle relève que le nombre total de journées d’absences des agents a progressé de 23 % en quatre ans, de 53 859 jours en 2007 à 66 631 en 2011 (pour 2 869 employés).

Cependant, « la ville est en train de prendre des mesures, en collaboration avec les syndicats, pour remédier à cet absentéisme excessif« , a assuré à l’AFP le premier adjoint délégué aux finances, Romain Grau.

La Chambre constate par ailleurs que « le poids de l’endettement reste l’élément central à souligner d’autant que l’engagement qui lie la ville et l’établissement public de coopération culturelle (EPCC) théâtre de l’Archipel vient alourdir celui-ci ». La dette totale de la ville est actuellement de 231 millions d’euros.

Le théâtre de l’Archipel, réalisé par les cabinets d’architectes associés de Jean Nouvel et Brigitte Métra, avait été construit pour 44 millions d’euros – dont 12 de subventions – et inauguré en 2011. Aujourd’hui « la commune assume l’essentiel de la charge du théâtre dont l’activité déborde manifestement les limites de son territoire », constate la Chambre.

« Cette scène nationale répond à un vrai besoin puisqu’elle a attiré sur une année 82 000 spectateurs », souligne M. Grau, en ajoutant que « cet équipement à l’architecture innovante était au projet urbain de Perpignan (…) ce que le Musée Guggenheim a été au projet urbain de Bilbao » (Espagne).

La ville a expliqué qu’elle avait fait « le choix d’investir massivement pour dynamiser l’économie perpignanaise en difficulté mais sans alourdir la fiscalité ». « Notre endettement reste aujourd’hui mesuré, et la situation de la dette est saine, sans prêts toxiques », relève l’adjoint aux finances.

Le maire sortant, Jean-Marc Pujol, l’a emporté le 30 mars avec 55,11 % des voix au second tour des municipales, face au candidat du Front national Louis Aliot (44,89 %).

La ville de 120 000 habitants est frappée par un taux de chômage culminant à 16 % et présente des indicateurs de pauvreté parmi les plus élevés de France.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

 

Weka vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Intégrer la gestion de l’absentéisme et les procédures d’inaptitude à votre politique RH

Objectifs : conduire une politique volontariste de gestion de l’absentéisme et de l’inaptitude et sécuriser ses pratiques.


  • Conduire une politique volontariste de gestion de l’absentéisme.
  • Maîtriser le contexte réglementaire des constats d’inaptitude et ses conséquences.
  • Appréhender les exigences légales en matière de réintégration et de reclassement.
  • Anticiper les litiges et réduire les risques de recours contentieux.

 

L'analyse des spécialistes

  • Le forfait mobilités durables, un encouragement à prendre le vélo Développement durable

    Le forfait mobilités durables, un encouragement à prendre le vélo

    25/05/20
    Le forfait mobilités durables illustre aujourd'hui l'idée que le vélo est le moyen de transport idéal en cette période de déconfinement progressif. Instauré par la loi d'orientation des mobilités, un décret a fixé ses conditions d'application pour les salariés et un autre a, pour l'instant, étendu ce dispositif aux seuls fonctionnaires d'État.
  • Élus

    Installation et gouvernance des conseils municipaux entièrement renouvelés le 15 mars 2020 lors du 1er tour des élections municipales

    15/05/20
    Les conseillers municipaux, élus le 15 mars dernier, entreront en fonction le 18 mai prochain. Les maires et les adjoints pourront être élus entre le 23 et le 28 mai. Pour autant, en période d'état d'urgence, les règles de réunion des conseils municipaux et les pouvoirs du maire demeurent dérogatoires a minima jusqu'au 10 juillet 2020.
  • Quelle responsabilité pénale pour les maires durant l'état d'urgence sanitaire ? Élus

    Quelle responsabilité pénale pour les maires durant l’état d’urgence sanitaire ?

    13/05/20
    La loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions n'a pas créé une irresponsabilité pénale pour les maires et les membres du gouvernement. Pour autant, elle n'a pas résolu le schisme apparu entre les élus locaux et le gouvernement pendant la gestion de ce déconfinement.
  • Tous les articles juridiques