Menu actualité

Thématiques

Procédure de mutation : un agent public n'est pas tenu de révéler qu'il fait l'objet d'une enquête pénale

Fonction publique

Publiée le 24/01/22 par

L’arrêt du Conseil d’État n° 441863 du 30 décembre 2021 précise qu’en l’absence de dispositions, un fonctionnaire n’a aucune obligation d’informer la collectivité, auprès de laquelle il postule, de l’existence d’une enquête pénale le mettant en cause.

Aucune disposition législative ou réglementaire ne faisant obligation à un fonctionnaire d’informer la collectivité publique auprès de laquelle il postule dans le cadre d’une procédure de mutation de l’existence d’une enquête pénale le mettant en cause, il ne peut être regardé comme ayant commis une fraude en n’en faisant pas état. Par suite, la collectivité d’accueil ne peut légalement retirer à tout moment la décision de recrutement d’un fonctionnaire au motif que ce dernier aurait manqué au devoir de probité auquel il était tenu en sa qualité d’agent public en lui dissimulant qu’il faisait l’objet d’une enquête pénale pour abus de confiance portant sur des faits commis dans l’exercice de fonctions analogues.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 6e – 5e chambres réunies, 30 décembre 2021, n° 441863