Rapport annuel sur l'état de la fonction publique

Fonction publique

À l’occasion d’une conférence de presse menée avant l’ouverture du débat sur les retraites, Éric Woerth et Georges Tron ont présenté le rapport annuel sur l’état de la fonction publique.

Sur les effectifs, avec 5,3 millions d’agents fin 2008, l’emploi public, toutes fonctions publiques confondues, se stabilise pour la première fois depuis 1980, indique un communiqué. La fonction publique territoriale (FPT) demeure la principale créatrice d’emplois (+ 69 000 y compris 54 500 emplois transférés dans le prolongement de l’acte II de la décentralisation). La fonction publique hospitalière (FPH) augmente de 10 000 agents et la fonction publique de l’État (FPE) enregistre une diminution de 77 000 agents (- 86 000 dans les ministères avant transferts aux collectivités au titre de la décentralisation et + 9 000 dans les établissements).

La part des agents non titulaires passe de 14,5 à 16,5 % sur la décennie 1998-2008, pour l’ensemble des trois fonctions publiques. L’importance grandissante de cette population « a conduit à lancer une concertation avec les organisations syndicales qui est en cours », a précisé Georges Tron.

Rémunération des agents

En matière de salaire mensuel net moyen en 2008, un agent a perçu 2 328 euros dans la FPE, tandis qu’un agent à temps complet a perçu 2 186 euros dans la FPH et 1 743 euros dans la FPT. Selon le ministre du Travail et son secrétaire d’État, ces différences s’expliquent notamment par des structures de qualification et par âge très différentes, des conditions d’emploi différentes (statuts et poids du temps partiel et non complet).

Quant à la rémunération nette moyenne des personnes en place (RMPP) dans la FPE, celle-ci augmente à un rythme inédit depuis 2002, soit + 1,6 % en euros constants en 2008, aussi bien chez les titulaires que chez les non titulaires, avec un effet plus favorable encore chez les enseignants (+ 2,0 %). De même, la RMPP progresse de 0,6 % en euros constants dans la FPT et de 1,7 % dans les établissements publics de santé. Le rapport annuel revient sur la mise en place du dispositif indemnitaire de garantie individuelle du pouvoir d’achat, la rénovation des grilles indiciaires des catégories A et B ainsi que le développement de la rémunération à la performance, individuelle, avec la prime de fonctions et de résultats, et collective, avec le dispositif d’intéressement collectif.

Franck Vercuse

L'analyse des spécialistes

  • Rupture conventionnelle dans la fonction publique : les précisions de la décision n°2020-860 QPC Fonction publique

    Rupture conventionnelle dans la fonction publique: les précisions de la décision n°2020-860 QPC

    21/10/20
    En rappelant que la rupture conventionnelle « ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties », dans sa décision n° 2020-860 QPC, le Conseil constitutionnel souligne la nature contractuelle de cette procédure et affirme que tout fonctionnaire peut alors être assisté par l'organisation syndicale de son choix, qu'elle soit représentative ou non.
  • Quelle CDIsation des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quelle “CDIsation” des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ?

    19/10/20
    Le droit de la fonction publique reconnait le principe du recours aux contrats à durée indéterminée (CDI) et autorise le recrutement de contractuels sur des postes permanents. Depuis la moitié des années 2000, il y a eu une multiplication des agents contractuels à durée indéterminée, ce qui constitue une exception au principe d'exclusivité de l'occupation des emplois publics permanents par des fonctionnaires. La loi du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique et le décret n° 2019-1414 du 19 décembre 2019 renforcent cette tendance dans la fonction publique territoriale.
  • Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ? Intercommunalité

    Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ?

    02/10/20
    Au 1er octobre 2020, le sort des syndicats de communes exerçant cette compétence à la date du transfert de la compétence à une communauté de communes ou communauté d'agglomération semble partiellement scellé.
  • Tous les articles juridiques