Recruter un agent non titulaire

Fonction publique

L’arrêt du Conseil d’État du 29 mars 2017, requête n° 393150, est relatif aux conditions de recrutement des agents contractuels.

En application de l’article 3-1 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984, une collectivité peut recruter, pour une durée maximale d’un an, un agent contractuel pour faire face temporairement à la vacance d’un emploi de titulaire qui ne peut être immédiatement pourvu par un fonctionnaire. Lorsqu’elle n’a pas été en mesure de recruter un fonctionnaire à l’issue de ce délai d’un an, la collectivité ne peut renouveler le contrat de l’agent pour le même motif. Concernant les emplois du niveau de la catégorie A, le contrat peut, en revanche, être renouvelé jusqu’à ce qu’un fonctionnaire ait pu être recruté (article 3-3 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984). Au regard de ces dispositions, l’agent contractuel qui occupait un emploi relevant du niveau de la catégorie A, demeuré vacant en l’absence de recrutement d’un fonctionnaire, et dont le contrat a été plusieurs fois renouvelé, peut bénéficier de la transformation de son contrat en CDI. Ces renouvellements doivent être intervenus sur le fondement du cinquième alinéa de l’article 3 précité.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 3e – 8e chambres réunies, 29 mars 2017, n° 393150

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #8 Élus

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #8

    14/10/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le droit à indemnisation des agents publics hospitaliers privés illégalement de garde Santé

    Le droit à indemnisation des agents publics hospitaliers privés illégalement de garde

    14/10/19
    Par un arrêt n° 410724 du 26 juillet 2018, le Conseil d'État a rappelé que si l'exercice d'astreintes ne saurait constituer un droit, un agent illégalement privé de ses gardes peut être indemnisé de la perte financière subie, du fait de son exclusion d'un dispositif de garde.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #7 Urbanisme

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #7

    30/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques