Remaniement : Marylise Lebranchu perd le portefeuille de la Réforme de l'État

Fonction publique

La ministre Marylise Lebranchu a perdu le portefeuille de la Réforme de l’État à l’occasion du remaniement ministériel et de l’entrée au gouvernement de Thierry Mandon, directement rattaché au Premier ministre, selon le décret publié mercredi 4 juin au Journal  officiel.

Mme Lebranchu, qui détenait auparavant les portefeuilles de la Décentralisation, de la Réforme de l’État et de la Fonction publique, « est nommée ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique », peut-on lire dans le décret relatif à la composition du gouvernement.

La Réforme de l’État passe sous l’autorité du Premier ministre avec la nomination comme secrétaire d’État de Thierry Mandon, député PS de l’Essonne, qui lui est directement rattaché.

Proche de Martine Aubry, ex-secrétaire d’État puis garde des Sceaux dans le gouvernement Jospin, Mme Lebranchu, 67 ans, avait conservé ses attributions du gouvernement Ayrault lors de la formation de  celui dirigé par Manuel Valls.

Ce petit remaniement annoncé mardi a également vu la nomination de la députée PS Carole Delga comme secrétaire d’État au Commerce, après la démission pour raisons de santé de Valérie Fourneyron.  
 

Texte de référence : Décret du 3 juin 2014 relatif à la composition du gouvernement
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • L'entretien individuel dans la fonction publique hospitalière, outil de mesure pertinent de la valeur professionnelle ? Santé

    L’entretien individuel dans la fonction publique hospitalière, outil de mesure pertinent de la valeur professionnelle ?

    03/07/20
    Le remplacement de la notation par l’entretien professionnel dans la fonction publique hospitalière vise à retisser le lien - altéré par le système de notation - entre la valeur professionnelle de l’agent, sa rémunération et le déroulement de sa carrière.
  • Second tour des élections municipales et procurations Élus

    Second tour des élections municipales et procurations

    23/06/20
    L'actualité récente relative au second tour des élections municipales, notamment les articles dans la presse faisant état de manœuvres frauduleuses en ce qui concerne l'établissement des procurations, a relégué en arrière-plan deux textes récents qui assouplissent les conditions des procurations pour lutter contre l'abstention. Toutefois, une vigilance sera nécessaire pour garantir la sincérité du scrutin.
  • La constitutionnalité de la loi du 23 mars 2020 Élus

    La constitutionnalité de la loi du 23 mars 2020

    18/06/20
    La loi du 23 mars 2020 a maintenu le premier tour du 15 mars 2020 et reporté le second tour des élections municipales. Dans une décision n° 2020-849 QPC du 17 juin 2020 M. Daniel D. et autres, le Conseil constitutionnel a jugé que cette loi est conforme à la Constitution1.
  • Tous les articles juridiques