Télétravail : un réseau inédit de douze "télécentres" dans les Côtes-d'Armor

Fonction publique

Une dizaine de communes des Côtes-d’Armor ont créé, en février, un réseau inédit de « télécentres » pour salariés en télétravail, afin de répondre au développement de cette pratique et de garder les actifs dans les territoires ruraux, a-t-on appris auprès de l’Agence de développement du département.

Salle de réunion, imprimante, téléphone, connexion internet, visio-conférence, machine à café voire espace-cuisine : dix télécentres, d’une capacité de un à cinq postes de travail, ont déjà ouvert leurs portes, et deux autres suivront en avril. Un treizième centre devrait également voir le jour prochainement sur une aire de repos d’une voie rapide, près de Rennes.

L’idée des télécentres a émergé de façon « assez naturelle » afin de développer l’attractivité du territoire pour les entreprises et les actifs, alors « qu’on sent un vrai besoin en termes de bureaux partagés », a expliqué à l’AFP Yohann Quilgars, chargé du projet au sein de l’Agence de développement économique et territorial des Côtes-d’Armor. Le but est aussi « de garder des actifs » dans les territoires ruraux, éloignés des bassins d’emploi, ajoute-t-il.

La palette d’utilisateurs potentiels est large, avec par exemple des salariés ayant passé un accord de télétravail avec leur entreprise mais qui souhaitent exercer dans un cadre professionnel séparé du domicile. Il y a aussi les propriétaires de résidences secondaires ayant besoin d’un environnement professionnel pour prolonger leur séjour et les travailleurs nomades – commerciaux, journalistes… – « qui galèrent pour travailler entre deux rendez-vous », affirme Yohann Quilgars.

Les télécentres, hébergés dans des pépinières d’entreprises, des sièges de communautés de communes ou encore une ancienne école, sont ouverts à la location à la demi-journée (6 à 40 euros), à la journée ou sur des créneaux réguliers avec abonnement.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

L'analyse des spécialistes

  • Quelles lignes directrices de gestion dans la fonction publique hospitalière en 2021 ? Santé

    Quelles lignes directrices de gestion dans la fonction publique hospitalière en 2021 ?

    29/10/20
    L'évaluation professionnelle des agents hospitaliers va connaître deux mutations importantes en 2021.
  • Rupture conventionnelle dans la fonction publique : les précisions de la décision n°2020-860 QPC Fonction publique

    Rupture conventionnelle dans la fonction publique: les précisions de la décision n°2020-860 QPC

    21/10/20
    En rappelant que la rupture conventionnelle « ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties », dans sa décision n° 2020-860 QPC, le Conseil constitutionnel souligne la nature contractuelle de cette procédure et affirme que tout fonctionnaire peut alors être assisté par l'organisation syndicale de son choix, qu'elle soit représentative ou non.
  • Quelle CDIsation des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quelle “CDIsation” des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ?

    19/10/20
    Le droit de la fonction publique reconnait le principe du recours aux contrats à durée indéterminée (CDI) et autorise le recrutement de contractuels sur des postes permanents. Depuis la moitié des années 2000, il y a eu une multiplication des agents contractuels à durée indéterminée, ce qui constitue une exception au principe d'exclusivité de l'occupation des emplois publics permanents par des fonctionnaires. La loi du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique et le décret n° 2019-1414 du 19 décembre 2019 renforcent cette tendance dans la fonction publique territoriale.
  • Tous les articles juridiques