Transfert aux départements des parcs de l'équipement et des personnels : la loi est publiée !

Fonction publique

Adopté le 13 octobre par le Parlement, le texte relatif au transfert aux départements des parcs de l’équipement et à l’évolution de la situation des ouvriers des parcs et ateliers a été publié au JO aujourd’hui, il organise ce transfert en deux vagues, au 1er janvier 2010 et au 1er janvier 2011.

Le transfert porte sur des services ou parties de services du parc « constituant une entité fonctionnelle, ainsi que sur les parties de services des directions départementales de l’équipement ou des directions départementales de l’équipement et de l’agriculture chargées des fonctions de support, notamment de la gestion administrative et financière, pour le compte du parc », dispose la loi.

Rappelons à ce titre que les parcs de l’équipement sont des services des Directions départementales de l’équipement. Ils assurent, principalement pour le compte de l’État et des départements, les tâches d’entretien des routes et de réparation des engins. La loi prévoit le transfert d’une large part de ces services aux départements, devenus leurs principaux utilisateurs depuis que les routes nationales d’intérêt local leur ont été transférées par la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales.

Nombre d’emplois transférés

Le texte prévoit que le nombre des emplois transférés à la ou aux collectivités bénéficiaires du transfert « ne peut être inférieur au nombre d’emplois pourvus dans le parc et les services chargés des fonctions de support » au 31 décembre de l’année précédant l’année de signature de la convention ou de l’arrêté. Ce nombre est pondéré pour chaque agent par le taux moyen de l’activité exercée au cours de l’année 2006 au profit de la ou des collectivités bénéficiaires du transfert (2007 et 2008 pour certains départements).

Bien entendu, lorsque la collectivité le demande, « le transfert intervient au-delà du seuil minimal fixé, et jusqu’à la totalité des emplois du parc ». Le transfert des parcs aux départements se déroulera en deux vagues, au 1er janvier 2010 et au 1er janvier 2011.

Fonctionnaires et OPA

Concrètement, les personnels de l’État travaillant dans les parcs pourront rejoindre le département, qu’il s’agisse des fonctionnaires, pour lesquels le dispositif mis en place à l’occasion du transfert des services routiers aux départements sera reconduit, ou des ouvriers des parcs et ateliers (OPA), qui constituent la majorité des personnels des parcs.

Pour ces derniers, sera créé un cadre juridique d’agents contractuels de droit public à durée indéterminée, commun à l’État et aux collectivités, qui s’appliquera à l’ensemble des OPA, soit près de 8 000 agents.

Christophe Belleuvre

 

Texte de référence : Loi n° 2009-1291 du 26 octobre 2009 relative au transfert aux départements des parcs de l’équipement et à l’évolution de la situation des ouvriers des parcs et ateliers, JO du 27 octobre 2009

L'analyse des spécialistes

  • Loi « Engagement et proximité », une simplification du fonctionnement du conseil municipal dans les communes rurales Élus

    Loi « Engagement et proximité », une simplification du fonctionnement du conseil municipal dans les communes rurales

    11/02/20
    La loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique consacre un titre II intitulé « simplifier le fonctionnement du conseil municipal ». Ces mesures auront un impact essentiellement dans les communes de petites tailles.
  • Report de la caducité des plans d’occupation des sols (POS) au 31 décembre 2020 Urbanisme

    Report de la caducité des plans d’occupation des sols (POS) au 31 décembre 2020

    06/02/20
    En repoussant la date de caducité des plans d’occupation des sols (POS) du 31 décembre 2019 au 31 décembre 2020, le législateur offre un nouveau répit aux communes membres d’intercommunalités dont le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) est en cours d’élaboration.
  • "Circulaire Castaner" : le Conseil d'État, garant du clivage gauche/droite ? Élus

    « Circulaire Castaner » : le Conseil d’État, garant du clivage gauche/droite ?

    04/02/20
    Dans son ordonnance n° 437675, 437795, 437805, 437824, 437910, 437933 du 31 janvier 20201, le Conseil d'État a partiellement suspendu l'exécution de la circulaire du 10 décembre 2019 du ministre de l'Intérieur relative à l'attribution des nuances politiques aux candidats aux élections municipales et communautaires des 15 et 22 mars 2020.
  • Tous les articles juridiques