Un quart des collectivités entend encore recruter, malgré la baisse des dotations

Fonction publique

Les collectivités territoriales font de la maîtrise de la masse salariale une priorité dans un contexte de baisse des dotations de l’État, mais dans le même temps, un quart d’entre elles prévoient encore de recruter, selon une étude publiée jeudi 6 novembre.

Cette année, les fonds versés par l’État aux collectivités diminuent de 1,5 milliard d’euros, ils baisseront de 3,7 milliards l’an prochain et d’autant pour chacune des deux années suivantes.

Dans ce contexte, selon le « baromètre RH des collectivités locales 2014 » publié par Randstad, la maîtrise de la masse salariale arrive en tête des priorités pour 66 % des communes, 60 % des intercommunalités et 51 % des conseils généraux et régionaux.

Près de neuf collectivités sur dix (86 %) indiquent notamment que la réduction des dotations va influencer leur politique de recrutement et de gestion des ressources humaines. Pourtant, un quart des collectivités (24 %) prévoit d’augmenter ses effectifs en 2014, une proportion plus importante que celles qui prévoient une baisse (20 %).

Pour le directeur général du groupe Randstad France, Abdel Aïssou, « les collectivités opèrent une prise de conscience » sous « la pression conjuguée des critiques de la Cour des comptes sur la hausse continue des effectifs et de la baisse des dotations de l’État ». Mais, « reste désormais le plus dur : passer de la parole aux actes ».

L’étude a été menée en ligne du 17 juin au 18 août auprès de 398 communes, intercommunalités et conseils généraux ou régionaux.

Selon le dernier rapport annuel sur l’état de la fonction publique, la Territoriale employait 1,8 million de personnes fin 2012, un chiffre en hausse de 1,7 % sur un an.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Comment réunir les organes délibérants des collectivités locales pendant l'état d'urgence sanitaire ? Élus

    Comment réunir les organes délibérants des collectivités locales pendant l’état d’urgence sanitaire ?

    17/11/20
    Pendant l'état d'urgence sanitaire, comment les membres des organes délibérants des collectivités locales peuvent-ils se réunir ? L'article 6 de la loi n° 2020-1379 du 14 novembre 2020 a défini les conditions de réunion d'un organe délibérant (conseil municipal, comité syndical, conseil communautaire, conseil métropolitain, conseil départemental, conseil régional et conseil territorial) d'une collectivité locale a minima jusqu'au 16 février 2021.
  • Quels ERP peuvent rester ouverts pendant le deuxième confinement ? Administration

    Quels ERP peuvent rester ouverts pendant le deuxième confinement ?

    12/11/20
    Les établissements recevant du public (ERP) sont en principe fermés pendant la durée du confinement débuté le 30 octobre 2020. Le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, complété par le décret n° 2020-1358 du 6 novembre 2020, a néanmoins autorisé l'ouverture de certains ERP.
  • Protection fonctionnelle des agents : quelles précisions dans la circulaire du 2 novembre 2020 ? Droits et obligations

    Protection fonctionnelle des agents : quelles précisions dans la circulaire du 2 novembre 2020 ?

    09/11/20
    Suite à l'effroyable assassinat de Samuel Paty, la circulaire n° MEF l-020-09086 du 2 novembre 2020 a été prise pour renforcer la protection des agents publics face aux attaques dont ils font l'objet dans le cadre de leurs fonctions. Elle précise le champ de protection fonctionnelle de tout agent public.
  • Tous les articles juridiques