Contrats aidés : forte baisse au premier trimestre

Insertion

Les emplois aidés ont fortement diminué au premier trimestre 2018, après la décision du gouvernement de réduire la voilure des dispositifs de contrats aidés, au grand dam notamment de certaines collectivités locales.

Selon une étude du service statistiques du ministère du Travail publiée jeudi 21 juin, au premier trimestre, 1,21 million de personnes étaient bénéficiaires d’un emploi aidé, c’est-à-dire d’un emploi bénéficiant d’une aide publique, (alternance, contrats aidés, formation des demandeurs d’emploi et autres emplois aidés).

310 000 salariés bénéficiaient d’un contrat aidé, comme le contrat unique d’insertion, le parcours emploi compétences (PEC) qui est le nouveau type de contrat aidé décidé par l’actuel gouvernement, ou encore l’emploi d’avenir (dispositif en cours d’arrêt).

Cela correspond à une baisse de 48 000 au premier trimestre et de 168 000 (- 35,2 %) sur un an pour l’ensemble des contrats aidés, traduisant la volonté du nouveau gouvernement. Le nouveau dispositif baptisé « PEC » comptait 20 000 bénéficiaires au 1er trimestre 2018.

S’agissant de l’alternance (apprentissage et contrats de professionnalisation), les effectifs s’inscrivent en hausse de 26 000 sur un an, à 627 000 au premier trimestre 2018.

Dans cette catégorie des emplois aidés, le nombre de personnes en recherche d’emploi suivant une formation était en baisse de 33 000 au premier trimestre 2018, à 230 000 personnes.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum