La PJJ organise des olympiades

Jeunesse

Durant toute la semaine, le ministère de la Justice propose un rendez-vous sportif national à 300 jeunes sous main de justice.

Du 20 au 24 mai à Lyon, la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) du ministère de la Justice organise le Challenge Michelet. Parrainées par Pascal Papé, ancien 2e ligne de l’équipe de France de rugby, vainqueur de 4 tournois des six nations, ces olympiades de la PJJ réunissent 300 jeunes sous main de justice pour un rendez-vous sportif national. Le thème de cette édition, « Libres ensemble ! », vise à renforcer l’idée que « le Challenge Michelet va au-delà d’une compétition sportive », explique le ministère.

Cette année, la notion de liberté est donc mise en exergue. À travers ces olympiades, les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse vont travailler sur la question du respect de la liberté des autres et de leurs différences et de responsabilité de ses actes envers autrui. Dans l’objectif d’une insertion sociale et professionnelle durable, ces éducateurs de la PJJ « travaillent, tout au long de l’année, avec les jeunes, dans le cadre de leur suivi judiciaire », rappelle le ministère de la Justice.

Chaque délégation participant au Challenge Michelet est composée d’une équipe mixte de 32 jeunes. Ces jeunes ont été sélectionnés sur leur motivation, leur comportement et leurs aptitudes sportives. Les éducateurs qui les suivent évaluent ces critères de septembre à mai, lors de rencontres territoriales et régionales. Durant cinq jours, les jeunes sélectionnés vont pratiquer six disciplines sportives : basketball, football, rugby à toucher, athlétisme, natation, cross-country. Les équipes ayant obtenu le plus de points recevront des médailles d’or, d’argent et de bronze. Un trophée du fair-play et des solidarités récompensera également les équipes ayant réalisé des actions en faveur de la cohésion et du respect de l’adversaire. Enfin, en matière de citoyenneté, une cérémonie de recueillement au monument aux morts sera organisée par l’association Edmont Michelet- Henri Bailly, en hommage aux déportés et résistants (dont Edmond Michelet, ancien ministre de la Justice).

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum