Portrait des jeunes Européens en 2009

Jeunesse

L’édition 2009 de « Jeunes en Europe, portrait statistique », un rapport Eurostat de la Commission européenne, apporte des éclairages intéressants sur les jeunes des pays de l’Union européenne : ils restent longtemps à l’école, surfent beaucoup sur Internet et les filles réussissent mieux que les garçons.

Alors que la scolarité obligatoire s’achève selon les pays entre 15 et 17 ans, 80 % des jeunes Européens la continuent au-delà dans des proportions très diverses : si 95 % des Suédois prolongent d’au moins deux années leur scolarité, ce n’est le cas que de 58 % des Hongrois et 42 % des Maltais.

Technologies de l’information et de la communication

L’étude montre – sans surprise – que la pratique des TIC est totalement assimilée par les 16-24 ans. Ainsi 70 % d’entre eux utilisent quotidiennement l’ordinateur et 66 % Internet. 80 % disposent à domicile d’un accès Internet, 86 % utilisent des moteurs de recherche, 77 % envoient des mails avec des pièces jointes et 61 % pratiquent le « chat ». Par contre, ils ne sont guère concernés par les questions de politique et de société : seuls 26 % disent s’y intéresser…

Réussite scolaire

Le rapport confirme que les filles réussissent mieux leurs études que les garçons. Dans quasiment tous les pays, elles sont sur-représentées dans les filières générales des lycées : elles y sont environ deux fois plus nombreuses que les garçons en Italie, en Hongrie ou en Belgique, et 30 % de plus en France.

Langues étrangères

L’enseignement des langues étrangères est très divers au sein de l’Union européenne. Plus de 9 % des élèves du second degré étudient au moins une langue vivante étrangère dans les filières générales. Alors que 83 % des jeunes Français et 97 % des Tchèques étudient deux langues au lycée, ce n’est le cas que de 27 % des Espagnols, 18 % des Italiens et 6 % des Anglais.

Conduites à risque

L’étude s’intéresse également à l’usage des drogues par les jeunes, révélant de forts écarts entre les pays de l’Union européenne. Ainsi pour la cigarette, le taux de tabagisme quotidien varie du simple au double de la Suède à l’Autriche, la France se situant dans la moyenne. Les jeunes Français s’alcoolisent moins que leurs voisins : seuls 36 % des 15-16 ans ont déclaré avoir été ivres dans les 12 derniers mois, contre 73 % des Danois et 56 % des Autrichiens. Mais ils sont cependant dans le peloton de tête (3e position) des plus gros consommateurs de cannabis de l’Union européenne.

Enfin, les jeunes Européens sont plutôt optimistes : 47 % des 15-24 ans pensent que la vie va s’améliorer dans les vingt ans qui viennent, que les chances de réussite pour les femmes et les hommes seront plus égales, et que l’accès à l’éducation sera plus aisé dans l’avenir.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum