Défenseur des droits : il est nécessaire de « clarifier » la loi sur la laïcité

Laïcité

Suite à l’affaire de la crèche Baby Loup, Dominique Baudis a adressé ce vendredi un courrier au Premier ministre, estimant que la loi sur la laïcité doit être clarifiée et recommandant une large consultation préalable.

La Cour de cassation a annulé mardi le licenciement d’une femme voilée, employée par la crèche privée Baby Loup située dans les Yvelines jusqu’en 2008, pourtant validé en première instance et en appel. Elle a argué du fait que le principe de laïcité ne pouvait s’appliquer dans une entreprise privée.

Selon Dominique Baudis, cette décision illustre bien les « difficultés d’interprétation » des textes et impose de se saisir du principe de laïcité dans la République.

Pour rappel, la loi du 15 mars 2004 interdit les signes religieux ostensibles dans les établissements scolaires.

 

Texte de référence :

– Loi n° 2004-228 du 15 mars 2004 encadrant, en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics

 

Pour en savoir plus :

La laïcité et l’enfant, une publication des Éditions Weka

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum