François Hollande : une conférence pour élaborer un plan quinquennal contre les exclusions

Lutte contre les exclusions

Le président François Hollande a annoncé vendredi 13 juillet la tenue d’une conférence « à l’automne » afin d’élaborer un « plan quinquennal pour l’égalité, la dignité et pour la lutte contre la pauvreté et les exclusions ».

Après la grande conférence sociale des 9 et 10 juillet réunissant les partenaires sociaux « d’autre acteurs » engagés dans la lutte contre l’exclusion « se sont manifestés pour dire : mais quelle est notre place ? », a souligné François Hollande qui s’exprimait dans un centre du Secours catholique à Colombes (Hauts-de-Seine). « C’est la raison pour laquelle Jean-Marc Ayrault a annoncé qu’il y aurait aussi une conférence qui permettrait de bâtir un plan quinquennal pour l’égalité, la dignité et pour la lutte contre la pauvreté et les exclusions », a déclaré le chef de l’État. Il a pris l’engagement « d’ouvrir cette conférence qui se tiendra à l’automne ».

« C’est ce plan que la ministre (Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée chargée de La lutte contre les exclusions) va préparer. Elle le fera dans la concertation », a précisé M. Hollande. Il a indiqué que « les grandes associations seront parties prenantes » de son élaboration « avec les collectivités locales et les entreprises ». « L’idée c’est d’avoir un plan cohérent dans le temps, cohérent dans l’espace, cohérent dans les politiques qui seront suivies », a-t-il dit.

Parmi « les sujets qui seront nécessairement présents » figurera d’abord « l’accès au logement parce que c’est la condition de tout » pour ceux qui sont dans la rue mais aussi les jeunes. « Concernant l’emploi, nous n’avons pas à inventer des mécanismes ils existent », a-t-il dit citant notamment les « contrats d’avenir » et les « contrats de génération ». Mais « nous amplifierons les moyens du service civique« , a-t-il annoncé estimant que « c’est un levier très important ».

« Et puis il y a les enfants pauvres, qui sont plus de 2 millions et qui sont une interpellation pour une société comme la nôtre ». « La prévention ça commence dès le début de la vie. Si on laisse des enfants être installés dans la pauvreté dès les premiers mois de leur existence (…) il y a de grandes chances ou de grands malheurs pour que ces enfants-là deviennent des adultes pauvres ».

« Le temps est à la préparation de dispositifs cohérents et de la confiance qui doit exister entre l’État et les grandes associations », a conclu M. Hollande. Auparavant, il avait affirmé « sa volonté de marquer dès la début de son quinquennat sa considération à l’égard des acteurs qui se mobilisent chaque jour pour la dignité des personnes et donc la lutte contre la pauvreté ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum