Sans-abris : l’Île-de-France à son tour en alerte « grand froid »

Lutte contre les exclusions

L’Île-de-France a à son tour été placée mardi 22 janvier 2019 en alerte « grand froid » pour l’hébergement des sans-abris, a annoncé la préfecture d’Île-de-France, alors que la neige est arrivée dans la matinée sur la capitale.

Sept autres départements (Cantal, Ardennes, Haute-Marne, Nord, Eure, Seine-Maritime et Var) avaient activé leur plan « grand froid » lundi 21 janvier dans la soirée. Mardi, 24 départements du centre et du nord étaient toujours placés par Météo France en vigilance orange pour de la neige.

Le plan « grand froid » permet l’ouverture, sur décision des préfets, de places d’hébergement supplémentaires en fonction des températures ressenties et de la situation dans chaque département.

Au total en Île-de-France, 298 places « grand froid » (dont 116 à Paris) ont été mobilisées mardi, en supplément des 5 360 places d’hébergement d’urgence déjà ouvertes (dont 2 619 à Paris) depuis le 1er novembre, dans le cadre du plan hiver.

« La baisse des températures et l’épisode neigeux annoncés conduisent l’État en Île-de-France à ouvrir de nouvelles places d’urgence à Paris et dans les départements franciliens », a souligné le préfet de la région Île-de-France Michel Cadot dans un communiqué.

Les équipes de maraudes, pédestres, véhiculées, nocturnes du Samu social de Paris, de la ville de Paris et des associations ont également été renforcées. « Elles iront à la rencontre de tous les publics et ce dans les zones les moins accessibles y compris le bois de Vincennes ou les quais de Seine », a précisé la préfecture d’Île-de-France.

Par ailleurs, le nombre d’écoutants du 115 (numéro d’urgence pour les sans-abris), constamment saturé, a été augmenté pour répondre aux demandes les plus urgentes.

Selon les prévisions, l’épisode neigeux hivernal « habituel » continuera mercredi 23 janvier dans un grand quart nord-est du pays.

Chaque soir, 105 000 personnes sont accueillies dans des centres d’hébergement en Île-de-France. Quelque 7 524 places de renfort hivernal ont été identifiées dans la région et 645 places (dont 260 à Paris) mises à disposition dans les haltes de nuit, des structures accueillant les sans-abris tard dans la nuit.

En France, 146 800 places d’hébergement sont actuellement ouvertes – soit 5 900 de plus que l’année précédente. « Grâce à la mobilisation de tous, c’est plus de 13 000 places qui ont été ouvertes depuis le 1er novembre », a déclaré le ministre du Logement Julien Denormandie à l’AFP, faisant référence au nombre de places ouvertes dans le cadre du plan hiver.

« Cet effort va continuer, l’État est pleinement mobilisé, surtout en cas d’activation du plan grand froid avec la mobilisation de gymnases et de locaux nouveaux comme en Île-de-France ce jour », a-t-il ajouté, précisant qu’un point sur la situation est fait chaque semaine avec les préfets.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2019

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum