Dirigeantes & Territoires : partager les bonnes pratiques et faire bouger les lignes sur la parité

Parité

Poursuite de notre série sur la parité femmes-hommes dans le secteur public. L’association et réseau collaboratif Dirigeantes & Territoires a été lancé le 8 mars 2020. À l’occasion de son premier anniversaire, entretien avec Dayana Chamoun-Fievée, Fondatrice et Dirigeante du cabinet Diane Conseil, Présidente de l’Association Dirigeantes & Territoires.

Comment est né et en quoi consiste le réseau collaboratif Dirigeantes & Territoires ?

Dayana Chamoun-Fievée, Fondatrice et Dirigeante du cabinet Diane Conseil, Présidente de l’Association Dirigeantes & Territoires

Dayana Chamoun-Fievée

L’association Dirigeantes & Territoires est née de plusieurs constats : le premier est qu’à compétences égales, les femmes et les hommes n’ont généralement pas les mêmes postures notamment en entretien de recrutement. Le second est qu’il existe des réseaux féminins dans le privé et dans certains ministères, mais aucun dans la territoriale. Enfin, le constat largement partagé que nous sommes loin de la parité en particulier sur les postes de Direction et de Direction Générale dans les secteurs public et parapublic.

Partant de deux mots forts : sororité et parité, notre association ambitionne de répondre au besoin d’entraide et de partage de bonnes pratiques entre les dirigeantes territoriales mais également de faire bouger les lignes en matière de parité.

Un an après le lancement de ce réseau collaboratif (8 mars 2020), quel premier bilan faites-vous de vos actions en faveur de l’égalité femmes-hommes au sein de la fonction publique territoriale ?

J’ai lancé officiellement l’idée de ce réseau le 8 mars 2020, initialement seule, nous sommes désormais près de 400 participantes.

Chaque mois, nous diffusons le portrait d’une de nos adhérentes, avec le souhait qu’elle serve de modèle à d’autres femmes qui ambitionnent de prendre davantage de responsabilités.

Chaque trimestre, nous recevons un expert dans le cadre d’un atelier thématique (« le réseautage », « le leadership », « quelle posture en entretien », etc), avec le souhait d’apporter aux dirigeantes des conseils concrets qui leurs servent au quotidien.

Nous avons également mis en place un dispositif de marrainage qui permettra à une dirigeante d’en accompagner une autre dans l’évolution de sa carrière, de sa posture professionnelle, de son management.

Nos actions en faveur de l’égalité femmes-hommes se mesureront dans la durée et nous sommes convaincues que c’est en sensibilisant les femmes au fait qu’elles n’osent pas, que nous les ferons avancer. C’est en sensibilisant les dirigeants et les élus au fait que la parité n’existe pas encore, que nous avancerons dans ce sens.

Quels sont vos objectifs pour la deuxième année du réseau ?

D’abord de continuer notre important développement, nous souhaitons être présentes sur l’ensemble du territoire. Nous avons besoin des énergies et des compétences de chacune. Dirigeantes & Territoires est un réseau collaboratif, c’est avec chacune des participantes que nous construisons nos actions.

Nous allons également consolider un nombre important de partenariats avec des associations professionnelles et associations d’élus, mais également d’autres réseaux de femmes œuvrant à l’État ou dans le secteur privé.

Puis nous prévoyons d’organiser notre premier colloque à l’automne prochain autour de contenus et d’intervenants de qualité et nous espérons engager à cette occasion des discussions avec les instances représentatives et compétentes.

Nous réfléchissons également, en lien avec nos partenaires, à la mise en place d’un observatoire de la parité dans la fonction publique territoriale.

Propos recueillis par Julien Prévotaux

Posté le par

Recommander cet article