Peut-on imposer la détention d’une norme de certification européenne ?

Passation des marchés

Un pouvoir adjudicateur peut exiger une norme de certification européenne qui atteste du système de management de la qualité de l’entreprise à condition de laisser la possibilité aux candidats de produire tout moyen de preuve équivalent.

Les références dont se prévaut la société requérante, qui ne sont pas suffisamment décrites et ne sont assorties d’aucune attestation sur la qualité de ces prestations, ne permettent pas de certifier d’un système de management de la qualité équivalent à celui attesté par la norme de certification imposée. Dans ces conditions, le pouvoir adjudicateur a pu, sans entacher sa décision d’erreur manifeste d’appréciation, estimer que le dossier de candidature était irrégulier.

 

Texte de référence : CAA de Versailles, 5e chambre, 11 mai 2017, n° 15VE00704

L'analyse des spécialistes

  • Loi « Engagement et proximité », une simplification du fonctionnement du conseil municipal dans les communes rurales Élus

    Loi « Engagement et proximité », une simplification du fonctionnement du conseil municipal dans les communes rurales

    11/02/20
    La loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique consacre un titre II intitulé « simplifier le fonctionnement du conseil municipal ». Ces mesures auront un impact essentiellement dans les communes de petites tailles.
  • Report de la caducité des plans d’occupation des sols (POS) au 31 décembre 2020 Urbanisme

    Report de la caducité des plans d’occupation des sols (POS) au 31 décembre 2020

    06/02/20
    En repoussant la date de caducité des plans d’occupation des sols (POS) du 31 décembre 2019 au 31 décembre 2020, le législateur offre un nouveau répit aux communes membres d’intercommunalités dont le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) est en cours d’élaboration.
  • "Circulaire Castaner" : le Conseil d'État, garant du clivage gauche/droite ? Élus

    « Circulaire Castaner » : le Conseil d’État, garant du clivage gauche/droite ?

    04/02/20
    Dans son ordonnance n° 437675, 437795, 437805, 437824, 437910, 437933 du 31 janvier 20201, le Conseil d'État a partiellement suspendu l'exécution de la circulaire du 10 décembre 2019 du ministre de l'Intérieur relative à l'attribution des nuances politiques aux candidats aux élections municipales et communautaires des 15 et 22 mars 2020.
  • Tous les articles juridiques