Union européenne : l'Allemagne doit revoir l'attribution de plusieurs marchés publics...

Passation des marchés

La Commission européenne envoie un avis motivé à l’Allemagne et lui demande de revoir l’attribution de plusieurs marchés de services architecturaux concernant un même bâtiment.

 

Entre 2006 et 2007, la municipalité de Niedernhausen attribue des marchés de services architecturaux à un prestataire local sans publication d’appel d’offres à l’échelle européenne. Les travaux de rénovation concernent différentes parties d’un bâtiment. Ils s’étalent sur plusieurs années et sont scindés par postes de construction correspondants. L’Allemagne considère que ces différents postes de construction doivent être considérés comme des contrats de service public distincts dont chacun a une valeur inférieure à celle fixée par la directive.

La valeur des services dépasse le seuil fixé pour l’application de la directive 2004/18/CE de l’Union européenne sur les marchés publics. Pour la Commission européenne, la rénovation correspond à un seul projet conçu dès le départ comme tel. Aussi, sans procédure d’appel d’offres à l’échelon européen, l’Allemagne enfreint les règles de l’Union européenne (UE) en matière de passation de marchés publics.

Valérie Siddahchetty

Texte de référence :

 Téléchargez le document au format pdf Marchés publics : la Commission demande à l’Allemagne de revoir l’attribution de marchés pour des services architecturaux par la municipalité de Niedernhausen

L'analyse des spécialistes

  • La loi d'orientation des mobilités porte décentralisation de la décision d'augmentation des vitesses maximales autorisées à 90 km/h Urbanisme

    La loi d’orientation des mobilités porte décentralisation de la décision d’augmentation des vitesses maximales autorisées à 90 km/h

    24/01/20
    Contrairement à ce qui peut être relayé par les médias, le retour de la vitesse maximale autorisée à 90 km/h sur les routes secondaires ne sera pas immédiat. Une méthodologie associant tous les acteurs de la prévention routière et la rédaction de chartes seront nécessaires pour sécuriser juridiquement les arrêtés pris par les présidents de département, les maires et les présidents d'établissement public de coopération intercommunale (EPCI).
  • La performance énergétique dans les bâtiments à usage tertiaire : retour sur le décret « tertiaire » du 23 juillet 2019 Énergie

    La performance énergétique dans les bâtiments à usage tertiaire : retour sur le décret « tertiaire » du 23 juillet 2019

    16/01/20
    Le décret n° 2019-771 du 23 juillet 2019 relatif aux obligations d’actions de réduction de la consommation d’énergie finale dans les bâtiments à usage tertiaire, dit « décret tertiaire », est entré en vigueur le 1er octobre 2019, et doit être précisé par un arrêté ministériel dont la parution est attendue prochainement. Précisions.
  • L'encadrement du processus de recrutement des agents contractuels précisé par décret Statut

    L’encadrement du processus de recrutement des agents contractuels précisé par décret

    14/01/20
    La loi du 6 août 2019 a procédé à l'élargissement des cas de recours aux agents contractuels pour pourvoir des emplois permanents, et a pris soin de renvoyer à l'adoption d'un décret, pour apporter les garanties nécessaires au respect du principe d'égale admissibilité aux emplois publics.
  • Tous les articles juridiques