Des préconisations pour lutter contre l’isolement social des personnes âgées

Personnes âgées

Les premières « équipes citoyennes » créées dans le cadre de la Mobilisation Nationale contre l’Isolement Social des Agés (Monalisa) devraient être déployées à partir de septembre 2013.

Le secrétaire général des petits frères des Pauvres et animateur du groupe de travail Monalisa, Jean-François Serres, a rendu, le 12 juillet, à la ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, son rapport intitulé : « Préconisations pour une Mobilisation Nationale contre l’Isolement Social des Agés » (Monalisa). Ce rapport a été remis à Michèle Delaunay en présence de la femme du Premier ministre, Brigitte Ayrault, Ambassadrice de Monalisa.

Les préconisations du rapport Monalisa sont de trois ordres.

Sur le terrain : promouvoir l’émergence d’ « équipes citoyennes » de bénévoles, en leur proposant un soutien financier au démarrage, l’appui d’un « référent d’équipe Monalisa » professionnel, l’accès à un parcours de formation et un éventuel renfort des jeunes volontaires du service civique.

Au niveau départemental : mettre en place des réseaux Monalisa d’équipes citoyennes, pour permettre synergies et partages d’expériences.

Au niveau national :

– Promouvoir une « Charte Monalisa » pour favoriser les initiatives et sécuriser les partenariats ;

– Mettre en place un dispositif de pilotage, avec la création d’une association Monalisa et d’un comité national.

Chargé de travailler à la Mobilisation Nationale contre l’Isolement Social des Agés, Monalisa est un « collectif inédit », composé d’une trentaine d’associations et opérateurs publics et parapublics : État, collectivités territoriales, centres communaux d’action sociale (CCAS), caisses de retraite primaires et complémentaires, mutuelles, Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), Agence du service civique… Il a été lancé le 14 décembre 2012.

En signant la Charte, les parties prenantes de Monalisa s’engageront « à coopérer à la mobilisation en apportant des ressources humaines et/ou financières, et en animant et participant aux « équipes citoyennes » et aux modes de coordination entre acteurs ». Le financement nécessaire au pilotage national, aux aides au démarrage de nouvelles équipes, à l’animation départementale, à la formation et l’évaluation, sera de l’ordre de 1,5 à 2 millions d’euros par an. Il sera apporté, pour l’essentiel, par les parties prenantes de Monalisa et pourra faire appel à des conventions signées entre celles-ci. Plusieurs entreprises ont décidé de participer à cette mobilisation nationale en faveur des personnes âgées : Le Groupe Chèque Déjeuner, Microsoft, Toshiba, La Poste, Humanis, Crédit Agricole et Réunica.

L’opération Monalisa a été inscrite dans le Plan Villes et le Plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale du gouvernement. Michèle Delaunay entend intégrer les préconisations du rapport aux réflexions qu’elle conduit sur la future loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement.

Par ailleurs, la ministre sera en appui du collectif Monalisa pour déployer les premières équipes citoyennes, à partir de septembre 2013. Le collectif s’est fixé comme objectif de créer l’association Monalisa et le comité national pour le printemps 2014.

Rapport complet sur : www.social-sante.gouv.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum