Personnes âgées ou handicapées : vers des mesures de lutte contre la maltraitance

Personnes âgées

Le gouvernement a installé lundi 19 février une commission chargée de faire des propositions pour prévenir la maltraitance des personnes âgées ou handicapées, comme prévu par la loi sur le vieillissement entrée en vigueur en 2016.

Cette « commission de promotion de la bientraitance et de lutte contre la maltraitance » est présidée par le conseiller d’État Denis Piveteau, ont annoncé dans un communiqué la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, et la secrétaire d’État chargée du Handicap, Sophie Cluzel.

Elle est chargée « de faire des propositions sur le risque de maltraitance dans tous les lieux de vie, que ce soit à domicile ou en établissement », ont-elles ajouté.

Il s’agit « d’améliorer la connaissance d’un phénomène longtemps tabou, faciliter le repérage, le signalement et le traitement de situations de maltraitance, promouvoir la bientraitance et l’accompagnement des acteurs dans le quotidien », ont-elles poursuivi.

Les personnels des maisons de retraite médicalisées (Ehpad) et des services pour personnes âgées avaient organisé le 30 janvier une mobilisation inédite pour protester notamment contre le manque de moyens et d’effectifs, témoignant de nombreuses situations où les personnes accueillies ne sont pas traitées dignement.

Une nouvelle journée d’action est prévue le 15 mars, élargie à tous les établissements pour personnes âgées (hôpitaux gériatriques, unités de soins longue durée, maisons de retraite non médicalisées).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum