Création d’un Collectif national pour une France accessible pour tous

Personnes handicapées

Plusieurs organisations appellent les parlementaires à « refuser de ratifier en l’état » l’ordonnance relative à l’accessibilité, qui leur sera présentée prochainement par le gouvernement.

Vent debout contre l’ordonnance relative à l’accessibilité, qui instaure les Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP), les associations représentatives de personnes en situation de handicap ont décidé, fin octobre, de s’unir avec plusieurs organisations représentatives des personnes âgées, des familles, d’usagers des transports en communs et de la voie publique pour constituer un Collectif national pour une France accessible pour tous. « Alors que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975 et répond à une forte demande des citoyens français, la loi de 2005 qui prévoyait l’accessibilité au 1er janvier 2015 n’a pas été respectée et des délais supplémentaires sont aujourd’hui proposés pour rendre la France accessible », dénoncent les 17 premières organisations membres du Collectif (AFM, APF, CFPSAA, Fnath, GIHP, Unafam, Unapei, Uniopss…).

Ce collectif inter-associatif entend « rassembler tous ceux dont le quotidien dépend de l’accessibilité et de la conception universelle pour tous ou qui en sont promoteurs ». Son ambition est aussi de promouvoir l’accessibilité auprès de l’opinion publique et des décideurs politiques. « L’accessibilité universelle n’est pas une demande catégorielle, mais concerne l’ensemble de la population », plaide-t-il.

Fermement opposé au texte actuel de l’ordonnance relative à l’accessibilité des établissements recevant du public et des transports en commun, le nouveau collectif est prêt à se mobiliser, « dès maintenant », tant au plan national que local. Selon lui, « cette ordonnance constitue un recul des ambitions de la loi de 2005, mais aussi un coup porté à la nécessaire adaptation de la société au vieillissement ». Aussi, le Collectif national pour une France accessible pour tous appelle les parlementaires à « refuser de ratifier en l’état l’ordonnance qui leur sera présentée prochainement par le gouvernement ».

 

 

Texte de référence : Ordonnance n° 2014-1090 du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d’habitation et de la voirie pour les personnes handicapées

 

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :
 

Weka formation

Accessibilité : diagnostiquer et choisir les solutions techniques adaptées

Objectifs : Du diagnostic au programme de mise en accessibilité.


  • Maîtriser les principales exigences de la réglementation accessibilité.
  • Réaliser un diagnostic pour chaque cas : neuf, ancien, ERP, voierie, etc.
  • Prioriser les actions à mener pour l’échéance 2015.
  • Choisir les solutions techniques pour une mise en œuvre rapide et à faible coût.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum