Faciliter l’accès des sourds aux programmes télévisés

Personnes handicapées

L’État a apposé sa signature au bas d’une charte de qualité pour l’usage de la Langue des Signes Française dans les programmes télévisés.

La secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion a signé, le 15 janvier dans les locaux du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), une charte de qualité pour l’usage de la Langue des Signes Française (LSF) dans les programmes télévisés. « Les évènements tragiques de la semaine dernière nous ont tous interpellés sur notre devoir d’éviter le repli sur soi, a notamment déclaré Ségolène Neuville. Tous nos concitoyens doivent trouver leur place dans notre société, y compris ceux dont la langue est la Langue des Signes Française, reconnue par la loi de la République. Je formule le vœu que cette charte apporte la qualité qui est attendue, mais qu’elle contribue également à développer l’accessibilité des programmes télévisés en Langue des Signes Française ».

« La surdité est un handicap particulier parce qu’il est partagé », a expliqué la secrétaire d’État, avant de parapher le document. De fait, les personnes sourdes ne sont pas les seules à se retrouver en situation de handicap lorsqu’elles ne comprennent pas. Ce sont aussi les personnes entendantes qui sont handicapées parce qu’elles ne parviennent pas à  se  faire comprendre et que le dialogue est rompu. « On le voit bien, la surdité n’est pas un handicap de la compréhension, mais un handicap de la communication », a poursuivi Ségolène Neuville.

La nouvelle charte vient s’inscrire dans la continuité de la charte de qualité du sous-titrage, signée en décembre 2011. Si la loi handicap de 2005 parlait de sous-titrage, elle évoquait également le recours à la Langue des Signes Française pour l’accessibilité des programmes télévisés. Mais, en la matière, « il faut le reconnaitre, le bilan est plus nuancé que pour le sous-titrage », a concédé la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum