Participez au deuxième prix des collectivités accessibles

Personnes handicapées

La loi du 11 février 2005 a imposé de nouvelles normes d’accessibilité dans les services publics. Un prix veut valoriser les bonnes pratiques des collectivités pour aller plus vite et plus loin dans l’intégration des personnes handicapées.

« Votre collectivité se mobilise pour l’intégration de tous, faites-le-savoir et participez au Prix des Collectivités Accessibles », invite la page d’accueil d’un site dédié du Groupe Moniteur. Lancé pour la première fois l’an dernier, le prix a pour objectif de récompenser la politique volontariste des collectivités en faveur des personnes en situation de handicap. La Gazette Santé Social et le Courrier des Maires sont à l’origine de sa création, avec notamment le soutien du ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de la mer. Les inscriptions gratuites pour participer à cette seconde édition sont ouvertes jusqu’au 14 octobre prochain.

Deux prix seront remis dans 4 catégories. En fonction de leur nombre d’habitants (- 40 000 habitants, + 40 000), les collectivités sont invitées à déposer un seul dossier de candidature par thème.

Dans la catégorie Espace Public/Habitat veut valoriser les initiatives pour rendre l’espace public (voirie, jardins, stationnement, bâtiments publics,..) accessible. Un logement accessible devra prendre en compte les différents types de handicap, permettre une évolution de façon à héberger un aidant. Au delà du logement, l’habitat peut être organisé pour faciliter la solidarité intergénérationnelle, l’accès aux soins, intégrer un service d’aide de proximité…

Dans la catégorie Transports/Déplacements, les services collectifs doivent être accessibles d’ici 2015. Leurs usagers doivent être en mesure de monter et descendre des véhicules routiers ou des rames, de se localiser, de s’orienter et de bénéficier en toutes circonstances de l’information nécessaire à leur voyage.

Dans la catégorie Nouvelles Technologies, au delà de l’accessibilité des sites internet, les technologies de l’information et de la communication peuvent s’appliquer au domaine du tourisme, des déplacements, de la vie culturelle, de l’éducation, du logement, de la formation et faciliter le quotidien des personnes.

Dans la catégorie Emploi, une politique de ressources humaine peut se donner comme objectif le recrutement et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées et améliorer le taux d’emploi des ces personnes. La collectivité peut notamment agir sur l’aménagement des horaires, la formation et la sensibilisation du personnel à l’accueil de collègues handicapés, etc.

Ce concours est ouvert à toutes les collectivités (communes, structures intercommunales, départements, régions,…) ayant initié une ou plusieurs actions innovantes dans ces quatre domaines. Le dossier de candidature peut être renvoyé par courrier ou par mail. Un jury composé de représentants d’associations d’élus, de représentants d’associations de personnes en situation de handicap et de personnalités qualifiées examinera ces dossiers, courant octobre, sur des critères définis : innovation des réalisations, démarches de concertation avec les associations et les administrés, dimension sociale et culturelle, formation des élus et des agents pour accompagner cette politique, programmation de la démarche (calendrier, financement,…), conception globale du projet pour toucher tous les publics.

La cérémonie de remise des prix se tiendra le 23 novembre prochain à Paris dans le cadre du salon des maires et des collectivités locales. Le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), la la Fédération Française du Bâtiment et le Centre national de la fonction publique territoriale sont partenaires de ce prix qui est également soutenu par de nombreuses associations d’élus : petites villes (Apvf), grandes villes (Amgvf), maires de France (AMF), fédération des villes moyennes (Fvmf), assemblée des communautés (Acuf) et des départements (Adf).

Le 24 novembre dernier, neuf prix dont trois « coups de cœur » avaient été remis pour 40 candidats en lice. « Il est extrêmement important de repérer et récompenser les collectivités qui font des efforts pour l’accueil des personnes handicapées. Il faut les faire connaitre car ce qu’elles font est modélisable ailleurs », avait alors indiqué Patrick Gohet, membre du jury, président du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), et ancien délégué interministériel.

Alan Kerhel

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum