Le salaire net en hausse de 0,2 % dans la fonction publique d’État en 2016

Rémunération

Le salaire net moyen des 2,1 millions d’équivalents temps plein dans la fonction publique d’État (FPE) a augmenté de 0,2 % en 2016 par rapport à 2015, en tenant compte de la hausse des prix, selon une récente étude de l’Insee.

Le salaire net moyen s’établit à 2 505 euros en 2016 contre 2 495 euros l’année précédente, ce qui correspond à une hausse de 0,4 % en euros courants et de 0,2 % en euros constants, indique l’Institut national de la statistique (Insee).

Ce chiffre, qui avait connu une augmentation de 0,4 % en 2015 en euros constants et courants, comprend les salariés civils de la FPE, qu’ils soient fonctionnaires ou non (contractuels, contrats aidés) des ministères et établissements publics administratifs.

Chez les seuls fonctionnaires (73,3 % des effectifs), le salaire net moyen a augmenté de 0,4 % pour s’établir à 2 672 euros, avec une hausse de la valeur du point d’indice de 0,6 % au 1er juillet 2016.

Cette évolution varie selon les catégories de fonctionnaires avec un salaire net moyen en hausse de 0,4 % à 1 950 euros en 2016 pour les catégories C (les plus basses), expliquée notamment par une hausse de leurs primes. L’augmentation est moins marquée chez les catégories B (+ 0,1 % à 2 422 euros) et A (+0,2 % pour 2 909 euros).

65,9 % des fonctionnaires d’État appartiennent à la catégorie A, 18,9 % à la B et 15 % à la C.

Les non-fonctionnaires voient leur salaire net moyen baisser de 0,1 % à 2 045 euros en 2016, en raison de l’augmentation du nombre d’apprentis, « qui sont, en moyenne, moins rémunérés », précise l’Insee. Hors contrats aidés, dont la proportion de bénéficiaires baisse légèrement, et hors apprentis, le salaire net moyen des non-fonctionnaires reste stable.

Les disparités salariales sont en très légère hausse en 2016. Les 10 % de salariés les moins bien rémunérés touchent un salaire net mensuel inférieur à 1 494 euros quand les 10 % les mieux rémunérés gagnent au moins 3 611 euros nets par mois.

Le salaire net moyen des femmes reste inférieur de 14,3 % à celui des hommes, soit une baisse de 0,1 point par rapport à 2015. L’étude rappelle toutefois qu’à qualification, âge, statut et établissement identiques, l’écart est de 3 % mais que les femmes occupent plus souvent les postes les moins rémunérateurs.

Parmi les 10 % les moins bien rémunérés, 70 % sont ainsi des femmes. Et elles représentent par ailleurs deux tiers des enseignants, dont le salaire en  catégorie A est inférieur de 27,3 % à celui de leurs homologues non enseignants.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ ETOILE.FR

Imaginez un réseau qui vous ressemble, 100 % dédié à la Fonction Publique, basé sur l'échange et le partage entre pairs.
Rejoignez la Communauté ETOILE.fr et faites avancer vos métiers en contribuant à leur promotion et à la valorisation de vos territoires.

Rejoindre Etoile

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum