Âge légal de la retraite à 62 ans et alignement entre le public et le privé

Retraite

L’âge légal de la retraite est porté à 62 ans. Seuls les Françaises et les Français ayant commencé à travailler avant leur 18 anniversaire échappent à cette réforme. L’alignement des cotisations retraites entre le public et le privé se fera en 10 ans.

Mercredi 16 juin 2010, Éric Woerth, le ministre du Travail a dévoilé les arbitrages du gouvernement sur la réforme des retraites. L’âge légal de départ va être progressivement porté à 62 ans d’ici 2018, contre 60 ans aujourd’hui et la durée de cotisation à 41 ans et un trimestre en 2013, puis 41,5 ans en 2020.

Âge légal de départ en retraite

L’âge légal augmentera ainsi de quatre mois par an à partir du 1er juillet 2011 et cette augmentation se fera par année de naissance. Ce report devrait permettre, selon Éric Woerth, d’économiser 19 milliards d’euros en 2018. L’âge légal des régimes spéciaux ne sera quant à lui relevé qu’à partir du 1er janvier 2017.

Selon le ministre du Travail, c’est la seule solution pour permettre de ramener le déficit des régimes de retraites à 7,8 milliards d’euros en 2015, au lieu de 16,8 milliards prévus en 2010, et à l’équilibre en 2018.

Alignement des cotisations entre le public et le privé

Éric Woerth a également précisé que le gouvernement propose également d’aligner les cotisations retraites des fonctionnaires sur celles du secteur privé en 10 ans, les faisant passer de 7,85 % à 10,55 %. Est également proposé la fermeture, dès 2012, du dispositif de départ anticipé pour les fonctionnaires parents de trois enfants ayant 15 ans de service.

Par ailleurs, « quand la pénibilité du travail est avérée, l’âge légal de départ sera maintenu à 60 ans », a ajouté le ministre qui a précisé que cela concernait les salariés en situation « d’usure professionnelle » et ayant une incapacité physique « constatée » supérieure ou égale à 20 %.

Christophe Belleuvre

Texte de référence :

  • Conférence de presse d’Éric Woerth du 16 juin 2010

L'analyse des spécialistes

  • Rupture conventionnelle dans la fonction publique : les précisions de la décision n°2020-860 QPC Fonction publique

    Rupture conventionnelle dans la fonction publique: les précisions de la décision n°2020-860 QPC

    21/10/20
    En rappelant que la rupture conventionnelle « ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties », dans sa décision n° 2020-860 QPC, le Conseil constitutionnel souligne la nature contractuelle de cette procédure et affirme que tout fonctionnaire peut alors être assisté par l'organisation syndicale de son choix, qu'elle soit représentative ou non.
  • Quelle CDIsation des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quelle “CDIsation” des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ?

    19/10/20
    Le droit de la fonction publique reconnait le principe du recours aux contrats à durée indéterminée (CDI) et autorise le recrutement de contractuels sur des postes permanents. Depuis la moitié des années 2000, il y a eu une multiplication des agents contractuels à durée indéterminée, ce qui constitue une exception au principe d'exclusivité de l'occupation des emplois publics permanents par des fonctionnaires. La loi du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique et le décret n° 2019-1414 du 19 décembre 2019 renforcent cette tendance dans la fonction publique territoriale.
  • Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ? Intercommunalité

    Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ?

    02/10/20
    Au 1er octobre 2020, le sort des syndicats de communes exerçant cette compétence à la date du transfert de la compétence à une communauté de communes ou communauté d'agglomération semble partiellement scellé.
  • Tous les articles juridiques