Retraite additionnelle de la fonction publique

Retraite

Le décret n° 2017-1591 du 20 novembre 2017 précise les modalités de fonctionnement de l’établissement de retraite additionnelle de la fonction publique.

Le décret précise les compétences respectives des organes dirigeants de l’établissement de retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP) ainsi que les règles qui s’appliquent aux administrateurs en matière de déontologie. Les conditions d’ouverture des droits à pension de retraite additionnelle sont clarifiées pour les fonctionnaires qui ont effectué un détachement à l’étranger et ont demandé le transfert de leurs droits à pension française vers un régime de retraite étranger. Par ailleurs, les dispositions relatives à la convention d’objectifs et de gestion conclue avec la Caisse des dépôts entrent en vigueur à compter de la signature de la prochaine convention, celles relatives à la convention signée entre l’État et le président de l’établissement entrent en vigueur à compter de la signature de la prochaine convention et au plus tard le 31 décembre 2018. Le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.

 

Texte de référence : Décret n° 2017-1591 du 20 novembre 2017 relatif à certaines modalités de fonctionnement de l’établissement de retraite additionnelle de la fonction publique

L'analyse des spécialistes

  • L'entretien individuel dans la fonction publique hospitalière, outil de mesure pertinent de la valeur professionnelle ? Santé

    L’entretien individuel dans la fonction publique hospitalière, outil de mesure pertinent de la valeur professionnelle ?

    03/07/20
    Le remplacement de la notation par l’entretien professionnel dans la fonction publique hospitalière vise à retisser le lien - altéré par le système de notation - entre la valeur professionnelle de l’agent, sa rémunération et le déroulement de sa carrière.
  • Second tour des élections municipales et procurations Élus

    Second tour des élections municipales et procurations

    23/06/20
    L'actualité récente relative au second tour des élections municipales, notamment les articles dans la presse faisant état de manœuvres frauduleuses en ce qui concerne l'établissement des procurations, a relégué en arrière-plan deux textes récents qui assouplissent les conditions des procurations pour lutter contre l'abstention. Toutefois, une vigilance sera nécessaire pour garantir la sincérité du scrutin.
  • La constitutionnalité de la loi du 23 mars 2020 Élus

    La constitutionnalité de la loi du 23 mars 2020

    18/06/20
    La loi du 23 mars 2020 a maintenu le premier tour du 15 mars 2020 et reporté le second tour des élections municipales. Dans une décision n° 2020-849 QPC du 17 juin 2020 M. Daniel D. et autres, le Conseil constitutionnel a jugé que cette loi est conforme à la Constitution1.
  • Tous les articles juridiques