Établissements hospitaliers : un taux d’absentéisme de 13% en 2014

Santé et sécurité au travail

Le taux d’absentéisme dans les établissements hospitaliers a atteint près de 13 % en 2014, tiré notamment par les accidents du travail, d’après une étude réalisée par Sofaxis rendue publique début octobre.

Cet article fait partie du dossier :

RH publiques Du régime général à la Fonction publique hospitalière : Point sur la Réforme des services de santé au travail Voir le dossier

Les résultats de cette étude figurent dans l’édition 2015 du panorama du risque*, établi par la société d’assurance mutuelle Sham. La société Sofaxis, spécialisée dans la gestion des risques statutaires de la fonction publique hospitalière et territoriale, a été reprise en 2013 par un consortium incluant des mutuelles de la fonction publique conduit par Sham, rappelle-t-on.

Selon l’étude réalisée sur 140 000 agents, le taux d’absentéisme (qui rapporte le nombre moyen d’agents absents) s’est établi à 12,9 % en 2014. La maladie ordinaire est la cause la plus importante (45 %). Suivent la longue maladie ou longue durée (30 %) puis la maternité (13 %). L’accident du travail complète l’ensemble avec 12 %.

« Avec une croissance de 19 % toutes natures confondues, le taux d’absentéisme global affiche une hausse régulière depuis cinq ans », observent les auteurs.

Ils précisent que ce sont les arrêts pour accident du travail qui connaissent l’augmentation la plus importante, avec + 21 % en cinq ans. « Les accidents du travail ne sont pas forcément plus nombreux mais leur durée moyenne d’arrêt est chaque année un peu plus longue », soulignent-ils.

La tendance est également à la hausse en maladie « mais de façon plus mesurée » (+ 14 % depuis 2009). Les auteurs relèvent « de moins en moins » de congés maternité, du fait sans doute de l’augmentation de l’âge moyen des actifs hospitaliers.

Globalement, le nombre de jours d’absence par agent employé a progressé de 14 % pour atteindre 40 jours en 2014.

L’étude montre aussi que « pour 100 agents employés, vous aurez 72 arrêts », la maladie ordinaire étant « largement prépondérante », et qu’« au moins un agent sur deux s’arrêtera au moins une fois dans l’année », a souligné Dominique Godet, directeur général de Sham, le 6 octobre lors d’une conférence de presse pour présenter l’édition 2015 du panorama du risque.

Il a précisé que l’objectif de Sham et de Sofaxis était de mettre à disposition des établissements ces différentes données et de les accompagner à travers des assurances mais aussi des services, des formations et des informations pour prévenir les arrêts.

Sham apporte en parallèle un soutien psychologique aux agents qui ont été en arrêt à la suite d’une agression verbale ou physique pour leur permettre un retour au travail à la fois plus rapide et dans de bonnes conditions.

 

* Pour en savoir plus : Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux. Bilan des risques de l’année 2014, SHAM, Édition 2015

 

Source : Direct Hôpital.com

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum