Congé de longue maladie d'office

Santé et sécurité au travail

Dans un arrêt du 7 juillet 2016, la Cour administrative d’appel de Nantes précise les conditions juridiques de validité pour l’attribution d’un congé de longue maladie d’office.

En application de l’article 57 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984, un fonctionnaire peut bénéficier d’un congé de longue maladie de trois ans si l’affection qui l’empêche de travailler rend nécessaire un traitement et des soins prolongés. Elle doit également présenter un caractère invalidant et de gravité confirmé.

Les textes réglementaires ne subordonnent pas le prononcé d’un tel congé à une demande du fonctionnaire, ce qui autorise son prononcé d’office. Cette procédure nécessite un rapport du médecin de prévention, un rapport hiérarchique et la saisine du comité médical. Si le rapport du médecin de prévention montre que cette décision ne repose sur aucun élément médical, le prononcé d’un congé de longue maladie d’office est entaché d’une erreur manifeste d’appréciation.

 

Texte de référence : CAA Nantes, 3e chambre, 7 juillet 2016, n° 15NT01990, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • La performance énergétique dans les bâtiments à usage tertiaire : retour sur le décret « tertiaire » du 23 juillet 2019 Énergie

    La performance énergétique dans les bâtiments à usage tertiaire : retour sur le décret « tertiaire » du 23 juillet 2019

    16/01/20
    Le décret n° 2019-771 du 23 juillet 2019 relatif aux obligations d’actions de réduction de la consommation d’énergie finale dans les bâtiments à usage tertiaire, dit « décret tertiaire », est entré en vigueur le 1er octobre 2019, et doit être précisé par un arrêté ministériel dont la parution est attendue prochainement. Précisions.
  • L'encadrement du processus de recrutement des agents contractuels précisé par décret Statut

    L’encadrement du processus de recrutement des agents contractuels précisé par décret

    14/01/20
    La loi du 6 août 2019 a procédé à l'élargissement des cas de recours aux agents contractuels pour pourvoir des emplois permanents, et a pris soin de renvoyer à l'adoption d'un décret, pour apporter les garanties nécessaires au respect du principe d'égale admissibilité aux emplois publics.
  • La rupture conventionnelle dans la fonction publique : quelles garanties ? Fonction publique

    La rupture conventionnelle dans la fonction publique : quelles garanties ?

    10/01/20
    Deux décrets pris en Conseil d’État le 31 décembre 2019 fixent les garanties procédurales et indemnitaires de la rupture conventionnelle. Ces deux textes visent à encadrer le dispositif de rupture conventionnelle, en réaffirmant les principes de la liberté des parties, de l’homologation des conventions de rupture et d’un montant minimum de l’indemnité.
  • Tous les articles juridiques