Plus en plus âgés, les agents territoriaux et hospitaliers sont de plus en plus absents pour raison de santé

Santé et sécurité au travail

Une enquête de Dexia Sofcap démontre un accroissement de l’absentéisme des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers au fil des années. Principale raison : la hausse de la moyenne d’âge des effectifs.

Des chiffres révélés par Les Echos. Ainsi en 2010, la durée moyenne des arrêts maladies chez les agents territoriaux était de 22,6 jours. Un chiffre en hausse constante depuis plusieurs années.  Le taux d’absentéisme global est de 6%, généralement plus élevé dans les grandes collectivités que dans les petites. Le nombre d’agents concernés a ainsi cru de 10% depuis 2007. Ces absences sont aussi 10% plus longues qu’il y a 4 ans, et 12% plus fréquentes. Les arrêts maladies, eux, croissent de 16%, leur gravité de 20%, sur la même période.
Constat équivalent dans la fonction publique hospitalière, ou la durée moyenne des arrêts maladies est elle aussi en hausse constante, à 24,1 journées par an en 2010. Les absences pour raison de santé y sont en hausse de 6% depuis 2007, et le nombre d’agents concernés en hausse de 4%.
Les accidents du travail sont eux aussi en nette augmentation, puisque 26% plus fréquents,  et d’une durée moyenne 18% plus longue. Des évolutions dues selon Dexia Sofcap à la pénibilité qu’impliquent certains emplois, et au vieillissement des effectifs, dont l’âge moyen est de 44,7 ans dans la fonction publique territoriale. La tendance devrait donc se vérifier au cours des années à venir, notamment avec le recul de l’âge de départ à la retraite.

L'analyse des spécialistes

  • Revue de l'actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale Administration

    Revue de l’actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale

    18/06/19
    « WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins ».
  • Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019 Sécurité

    Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019

    03/06/19
    Partant du constat que les manifestations sur la voie publique sont désormais fréquemment émaillées de graves incidents et d’actes de dégradation, le législateur a décidé de s’emparer du sujet pour durcir l’arsenal juridique en vigueur et mieux prévenir ces phénomènes d’ultra violence lors de rassemblements publics1.
  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Tous les articles juridiques