Menu actualité

Thématiques

Actualité

Responsabilité de la commune en lien avec un acte suicidaire

Santé et sécurité au travail

Publiée le par

L’arrêt de la Cour administrative d’appel de Bordeaux du 8 octobre 2018 est relatif à l’imputabilité au service d’un suicide d’un agent.

La reconnaissance de l’imputabilité au service d’un suicide ouvre droit à réparation des préjudices des ayants droit de l’agent. Toutefois, cette reconnaissance n’est pas pour autant de nature à établir l’existence d’une faute de la collectivité qui se trouverait à l’origine du suicide. L’existence d’une telle faute, qui justifierait une réparation intégrale de l’ensemble du dommage, doit en effet être établie par les ayants cause.

 

Texte de référence : Cour administrative d’appel de Bordeaux, 6e chambre – formation à 3, 8 octobre 2018, n° 16BX02084, Inédit au recueil Lebon