35 heures à l’hôpital : la FHF demande à Marisol Touraine l’organisation d’une conférence

Santé

La Fédération hospitalière de France (FHF) demande « solennellement » au gouvernement d’ouvrir un grand débat sur « l’organisation du temps de travail » à l’hôpital, remettant sur la table l’épineux sujet des 35 heures, a annoncé jeudi 23 octobre à l’AFP son président Frédéric Valletoux.

« On demande à la ministre de la Santé Marisol Touraine qu’elle fasse une grande conférence au ministère avec toutes les parties prenantes de l’hôpital pour poser la question des temps de travail », a déclaré Frédéric Valletoux. Appelant à « un débat qui sorte du dialogue entre l’Etat et les permanents syndicaux », Frédéric Valletoux préconise de réunir « les organisations syndicales, la FHF qui représente les établissements en tant qu’employeurs, les syndicats de médecins, les présidents de CME » (commissions médicales d’établissements), ou encore « les représentants de patients » autour de Marisol Touraine. Il ne s’agit pas de « revenir sur les 35 heures et la durée légale du travail », mais d' »encourager une remise à plat des accords locaux », assure M. Valletoux, qui reproche à la ministre de « faire comme si le sujet n’existait pas ».

« Un des leviers d’économie, c’est l’organisation du temps de travail. Dans des organisations où 70 % du budget, c’est la masse salariale, vouloir faire des économies à l’hôpital sans toucher à l’organisation, c’est réellement passer à côté du sujet », juge-t-il. Sur les 10 milliards d’économies envisagés par le gouvernement pour l’assurance maladie d’ici à 2017, l’hôpital participera à hauteur de 2 milliards, et le développement des soins ambulatoires (temps d’hospitalisation raccourcis) devrait permettre de dégager 1 milliard. Selon la FHF, l’organisation actuelle des temps de travail, en multipliant les roulements, accentue le « risque de la déperdition de l’information et de la mauvaise coordination » pour la prise en charge du patient, tout en fatigant les personnels soignants.

Se pose également la question des RTT, que « personne ne peut prendre » et que « personne ne peut payer », d’après M. Valletoux. Selon la FHF, 5,9 millions de jours ont été accumulés sur les CET (compte épargne temps), où sont stockés les jours de RTT n’ont pris. En septembre, la FHF avait déjà plaidé pour un assouplissement du dispositif des 35 heures à l’hôpital, discutée en commission à l’Assemblée, suscitant la consternation de certains syndicats.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum