Avis positif à la nomination de J.M. Toulouse à la tête du Centre hospitalier sud-francilien

Santé

Jean-Michel Toulouse, directeur d’un centre hospitalier de Seine-Saint-Denis, pourrait prendre la tête du Centre hospitalier sud-francilien (CHSF) de l’Essonne, après que sa candidature a reçu mardi un avis favorable d’une commission paritaire.

Cet avis de la commission administrative paritaire nationale du Centre national de gestion (CNG) des directeurs d’établissements de santé est consultatif. La nomination devrait intervenir par arrêté dans les quinze jours.

Jean-Michel Toulouse est directeur du Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger. S’il est nommé à la tête du CHSF, il succèdera à Jean-Patrick Lajonchère, directeur du centre hospitalier parisien Saint-Joseph, qui assurait depuis septembre 2011 la direction par intérim du CHSF, après le départ inattendu du directeur.

La construction du site unique du CHSF, à Evry et Corbeil-Essonnes (Essonne), en partenariat public-privé (PPP) avec Eiffage, reste décriée. L’ouverture du bâtiment au public s’est faite en mars, avec près d’un an de retard. La Cour des comptes avait épinglé le PPP de ce bâtiment de 110 000 m³ et plus d’un millier de lits, plus grand chantier hospitalier de France, qui représente un investissement de 344 millions d’euros. 8 000 malfaçons, selon l’hôpital, avaient été relevées. Des réserves classiques, selon Eiffage. Il y a été remédié aux frais à la fois d’Eiffage et de l’hôpital.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum