Des généralistes demandent à Marisol Touraine des moyens pour leur profession

Santé

Plusieurs structures syndicales de médecins généralistes ont lancé jeudi un appel à la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine pour obtenir plus de moyens, quelques jours avant la présentation de sa stratégie nationale de santé.

Ce « front généraliste » réclame à la ministre « des moyens, à la fois pour la filière universitaire et à la fois pour l’exercice de notre métier et sa modernisation », a dit à l’AFP Claude Leicher, président du principal syndicat de médecins généralistes, MG-France, associé notamment à l’Isnar-IMG (internes) ou au SNJMG (jeunes généralistes). « Il faut des moyens pour l’exercice de la médecine générale, ce n’est plus une question de rémunération », ajoute-t-il. « Par exemple, le fait de travailler en collaboration avec les autres professionnels nécessite du temps de coordination, des moyens pour organiser le travail de coopération, et pour l’instant, nous le faisons à titre bénévole », souligne-t-il.

M. Leicher plaide aussi pour le tiers payant (dispense d’avance de frais chez le médecin) :  » il y a des difficultés économiques dans ce pays et nous sommes pour la possibilité d’utiliser le tiers payant en médecine de soins primaires, les soins de premiers recours ». Marisol Touraine doit présenter lundi la stratégie nationale de santé du gouvernement, après la remise d’un rapport sur le sujet, qui préconise notamment la mise en place du tiers payant chez tous les médecins libéraux de secteur 1 (sans dépassements d’honoraires). « Notre crainte, c’est que Marisol Touraine fasse un discours a minima et hésite à prendre certaines mesures par crainte de heurter les uns ou les autres », a poursuivi le responsable syndical.

« Nous nous demandons si ce gouvernement a une idée claire sur ce qu’il veut faire dans le champ de la santé » alors que les « inégalités sociales de santé se creusent de façon préoccupante ». Les neuf organisations demandent également que les internes de médecine générale devenant chef de clinique puissent poursuivre leur carrière comme chercheur. Elles réclament l’ouverture de postes d’enseignants de médecine générale.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum