Le diplôme professionnel des aides-soignants devient un diplôme d’Etat

Santé

Les diplômes professionnels des aides-soignants et des auxiliaires de puériculture sont désormais reconnus comme diplômes d’Etat. Les modules de formation qui étaient obligatoires dans le cadre de la VAE pour obtenir ces diplômes deviennent facultatifs.

Un arrêté en date du 19 février 2010 modifie les modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience pour l’obtention des diplômes d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture. Les diplômes professionnels deviennent des diplômes d’Etat.

Le module de formation qui était obligatoire dans le cadre de la procédure de la validation des acquis d’expérience (VAE) pour l’obtention du diplôme d’Etat d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture est dorénavant facultatif et reste à l’initiative du candidat.

Les conditions d’accès au concours d’infirmières dans les Ifsi (Institution de formation en soins infirmiers) imposaient de détenir un diplôme d’Etat d’aide-soignant. Jusqu’alors des mesures spécifiques précisaient que « Les personnes titulaires du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide-soignant (Cafas) ou du diplôme professionnel d’aide-soignant (DPAS) sont regardées comme titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant… » Ainsi, toute personne titulaire du Cafas ou du DPAS était assimilée à un aide-soignant titulaire du diplôme d’Etat d’aide-soignant et pouvait se présenter au concours. Ce qui n’était pas toujours connu ou reconnu. La reconnaissance du diplôme professionnel en diplôme d’Etat clarifie la situation et évite dorénavant cette assimilation.

Texte de référence

Arrêté du 19 février 2010 relatif aux modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience pour l’obtention des diplômes d’Etat d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture et modifiant les arrêtés du 25 janvier 2005 modifié et du 16 janvier 2006

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum