La farine, première cause d’asthme professionnel en France

Santé

La farine est la première cause d’asthme professionnel en France, juste devant les produits désinfectants, selon une étude française présentée dimanche 7 septembre lors du Congrès de la société européenne de pathologie respiratoire qui se déroule à Munich en Allemagne.

En passant en revue 330 cas d’asthme professionnels répertoriés entre 2008 et 2011 dans six départements français (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Doubs, Territoire de Belfort, Val-de-Marne et Yvelines), les chercheurs ont montré que les boulangers-pâtissiers constituaient la profession la plus à risque en raison de leur contact avec la farine, responsable de 20 % des cas d’asthme. Ils sont suivis par les professionnels de la santé et du nettoyage, qui manipulent des composés d’ammonium quaternaire qu’on trouve principalement dans les produits désinfectants et qui sont à l’origine de 15 % des cas d’asthme France. La troisième profession à risque est celle des coiffeurs qui utilisent des persulfates, substances présentes dans les produits de décoloration, précise le Professeur Frédéric de Blay, pneumologue aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) et principal auteur de l’étude, réalisée en coopération avec l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Il ajoute que l’asthme professionnel représente environ 10 à 15 % des cas d’asthme observés en France, soit 36 cas par an et par million de travailleurs. Les femmes sont globalement plus touchées que les hommes, avec 43 cas par million de travailleurs, contre 29 cas chez les hommes, « probablement parce que ce sont surtout elles qui font le nettoyage », relève le Pr de Blay. Les ouvriers qualifiés ou non sont globalement plus atteints que les agriculteurs, ceux travaillant dans l’industrie agroalimentaire arrivant nettement en tête, selon l’étude.

Pour le Pr de Blay, l’émergence des produits désinfectants dans les causes d’asthme est un « phénomène nouveau », qui n’était pas perceptible dans une précédente étude réalisée à la fin des années 1990. « Ces résultats, ajoute-t-il, sont importants car ils nous aideront à mettre en place des méthodes de prévention à l’avenir. »

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum