La maternité des Lilas « restera aux Lilas », affirment des personnalités dans une tribune

Santé

La maternité des Lilas, qui doit être transférée au centre hospitalier de Montreuil (Seine-Saint-Denis), « restera aux Lilas », écrivent plusieurs personnalités, dont le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), dans une tribune publiée vendredi 25 juillet dans Libération.

« Nous devons assurer la pérennité de cette maternité à visage humain », affirment dans ce plaidoyer plusieurs figures politiques ou artistiques telles que le maire des Lilas, Daniel Guiraud, la députée Élisabeth Guigou, l’eurodéputée Eva Joly, l’ancienne porte-parole de Lutte ouvrière Arlette Laguillier, le musicien Arthur H ou encore l’actrice Karin Viard.

« Faut-il amputer le 93, l’un des départements les plus peuplés et les plus défavorisés de France, d’une de ses maternités phares (…) ? », interrogent-ils.

Pilule, avortement, accouchement sans douleur : la maternité, qui pratique 1 500 accouchements par an, est emblématique de la lutte pour le droit des femmes depuis sa création il y a 50 ans. Mais ses locaux sont vétustes et elle devait être reconstruite dans le même quartier.

Ce projet a été annulé pour des raisons financières par l’Agence régionale de santé (ARS), qui préconise un déménagement au centre hospitalier de Montreuil. Mais le personnel craint de devoir renoncer à la spécificité de son approche.

Les signataires demandent au gouvernement et à l’ARS de s’unir pour « rassembler les 23 millions d’euros nécessaires à la reconstruction de la maternité », un montant qui représente « une part infime du budget national du ministère de la Santé », font-ils valoir. Ils rappellent que François Hollande s’était personnellement engagé au maintien de la maternité sur le site actuel lors de la campagne présidentielle.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum