Marisol Touraine prend en main les Affaires sociales

Santé

Marisol Touraine, nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé, a pris en charge jeudi matin ses attributions à l’issue d’une double passation de pouvoirs, au ministère de la Santé et au ministère des Solidarités.

« Le moment n’est pas aux déclarations politiques sur le contenu des dossiers que je vais porter », a indiqué Marisol Touraine lors du passage de relais avec Xavier Bertrand au ministère de la Santé, se déclarant fière de la confiance qui lui a été accordée par le président de la République et le Premier ministre.

La nouvelle ministre suit les dossiers sociaux et de santé depuis une quinzaine d’années. Elle était en charge du pôle social dans la campagne de François Hollande.

« Le ministère de la Santé n’est pas un ministère comme les autres, pas de vacances, pas de week-end, les épidémies ne laissent jamais de répit mais je sais que vous serez aussi très engagée avec vos convictions dans ce superbe ministère », lui a dit Xavier Bertrand devant les journalistes. Ce dernier devait ensuite passer le relais à son successeur au portefeuille de l’Emploi, Michel Sapin, désormais en charge du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Une passation de pouvoirs 100 % féminine s’est ensuite déroulée sous le soleil dans le jardin du ministère des Solidarités entre Marisol Touraine et Marie-Anne Montchamp, jusqu’ici secrétaire d’État aux Solidarités. Cette dernière, accompagnée de la secrétaire d’État à la Famille, Claude Greff, était chargée de passer le relais au nom de sa ministre de tutelle Roselyne Bachelot, retenue « à l’autre bout de la planète pour des raisons d’ordre privées ».

Marisol Touraine, 53 ans, a promis « de mettre en place des politiques publiques fortes en direction de l’ensemble des Français et en particulier, mais pas seulement, de ceux qui sont en situation difficile ». Elle était entourée de ses trois ministres déléguées, Dominique Bertinotti (Famille), Marie-Arlette Carlotti (Handicap) et Michèle Delaunay (Dépendance). Mme Touraine a précisé avoir eu Mme Bachelot au téléphone et qu’une rencontre était prévue « prochainement ». Elle aura à gérer le délicat dossier des retraites, en collaboration avec le ministre du Travail, Michel Sapin. Le droit des femmes, qui faisait partie des attributions de Mme Bachelot, est désormais entre les mains de la ministre Najat Vallaud-Belkacem.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum