Maternité de la Seyne-sur-Mer : le maire reçu au ministère de la Santé après 950 km en vélo

Santé

Après 950 km accomplis en vélo depuis La Seyne-sur-Mer (Var) jusqu’à Paris pour éviter la fermeture de la maternité de sa ville, le maire socialiste Marc Vuillemot, a été reçu mercredi au ministère de la Santé, a constaté l’AFP.

Le premier magistrat de cette ville de 60 000 habitants, qui était accompagné de plusieurs membres de son conseil municipal, de toutes tendances politiques, a déclaré à la presse qu’il voulait faire valoir au ministère des arguments d’aménagement du territoire pour le maintien de la maternité. « Ces arguments pourront être mis sur la table de discussions aux côtés des arguments de type médical, nous a-t-on dit, c’est une avancée significative », a déclaré M. Vuillemot, après avoir été reçu par la directrice-adjointe du cabinet de la secrétaire d’État Nora Berra. Mardi, dans une lettre au député (UMP) de la circonscription, Jean-Sébastien Vialatte, le ministre de la Santé Xavier Bertrand avait promis une table ronde sur le projet de la fermeture de la maternité de La Seyne-sur-Mer. « Ce que j’attends , avait dit le maire socialiste avant d’être reçu au ministère, c’est que, pour la première fois sur le sujet, les élus que nous sommes puissent être interlocuteurs de décisions politiques, car jusqu’à présent je ne parlais qu’à des technocrates de l’Agence régionale de santé. » Pédalant avec un maillot jaune – qu’il ne portait pas pour se rendre au ministère – M. Vuillemot, 53 ans, est parti de sa ville le 1er août. Il a rejoint la capitale en 15 étapes avec son vélo électrique, dormant la nuit dans un camping car. S’il était entouré de plusieurs cyclistes sur la fin du parcours, il a accompli l’essentiel de son périple seul avec un employé municipal et ami, Patrick Selva, 57 ans. « C’était dur parfois, surtout à l’approche de Paris, quand nous avons fait 45 km sous la pluie », a raconté M. Selva qui s’est dit très touché par les encouragements reçus sur le parcours. M. Vuillemot devait se rendre en fin d’après-midi sur le parvis de Notre-Dame pour un rassemblement de militants de collectifs luttant contre les fermetures d’établissements de soins de proximité et de personnalités de gauche. Le projet de fermeture de la maternité de La Seyne-sur-Mer des pouvoirs publics doit s’accompagner de l’ouverture d’une nouvelle maternité au sein du nouvel hôpital public de Toulon, dont les travaux ne sont pas encore achevés. Une antenne de consultations gynécologiques doit être maintenue à La Seyne.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum